Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage

Soins : 63% des Français ont déjà dû renoncer à aller chez le médecin

Près des deux tiers des Français ont déjà dû renoncer à aller se faire soigner, que ce soit pour des raisons économiques ou car ils n'arrivaient pas à obtenir une consultation dans un délai raisonnable. 

Soins : 63% des Français ont déjà dû renoncer à aller chez le médecin Richard Villalonundefined undefined/iStock

  • Publié 17.11.2019 à 20h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chiffres inquiétants. Près des deux tiers des Français (63%) ont déjà dû renoncer à des soins, pour des raisons économiques ou car ils n’arrivaient pas à obtenir une consultation dans un délai raisonnable. Tels sont les résultats d’un sondage BVA pour France Assos Santé paru ce dimanche 17 novembre dans le Journal Du Dimanche (JDD). 

Dans le détail, 44% des sondés disent avoir dû attendre trop longtemps pour obtenir un rendez-vous, 25% mettent en cause le manque de médecins disponibles à une distance raisonnable de chez eux, 41% expliquent avoir renoncé car le reste à charge était trop important et 30% étaient dans l’impossibilité d’avancer les frais.

Et si 63% des personnes interrogées ont renoncé à des soins ou les ont reportés, cette proportion monte à 72% chez les individus dont le revenu mensuel net est en-dessous de 1 500 euros par mois, à 74% dans la tranche d’âge des 25-34 ans et à 77% pour les personnes en situation de handicap. Pour les auteurs du sondage, ces chiffres "confirment ainsi le lien entre vulnérabilité économique et accès aux soins". 

Parmi les plus modestes, un quart des bénéficiaires de la CMU-C ou de l’aide complémentaire santé (ACS) se sont déjà vu refuser un rendez-vous à cause de leur statut, s’inquiètent par ailleurs les analystes.  

17% des sondés ont déjà été aux urgences faute de médecin disponible  

Concernant les délais, au cours des deux dernières années, 17% des sondés ont dû se rendre aux urgences faute de médecin disponible assez rapidement. Car pour obtenir un rendez-vous médical d’urgence, les personnes interrogées rapportent un délai moyen de trois mois et deux jours pour voir un ophtalmologiste, de deux mois et trois jours pour un dermatologue, d’un mois et de 23 jours pour un gynécologue et d’un mois et 14 jours pour un spécialiste ORL.

Enfin, 67% des personnes interrogées ont déjà été confrontées à des dépassements d’honoraires pour consulter un spécialiste et pour 58%, le reste à charge a augmenté au cours des dernières années.  

"Ces résultats ne nous étonnent pas car ils correspondent à ce qui nous remonte du terrain. Mais ils nous inquiètent", déclare Féreuze Aziza, chargée de mission Assurance maladie à France Assos Santé, au JDD.

Ces résultats interviennent alors qu’une grève agite le secteur des Urgences depuis le mois de mars et que la France fait face à un désert médical sans précédent. Selon une étude réalisée par la Drees il y a environ un an sur le sujet, il faut en moyenne 6 à 80 jours pour obtenir une consultation chez un médecin, selon sa spécialité. Sans surprise, les médecins généralistes sont ceux qui affichent les délais les plus courts : 6 jours d’attente en moyenne entre la prise de contact et la consultation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité