Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

VIH : un implant pour se protéger pendant « au moins un an » sera bientôt disponible

Des chercheurs ont annoncé avoir testé avec succès un implant sub-cutané délivrant un traitement préventif contre le virus du SIDA pendant "au moins un an".

VIH : un implant pour se protéger pendant « au moins un an » sera bientôt disponible Artem_Egorov/istock

  • Publié 27.07.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une bonne nouvelle pour la lutte contre le virus du Sida : un nouvel implant sub-cutané, capable de délivrer un traitement préventif contre le VIH, la prophylaxie pré-exposition dite PrEP, permettrait de se protéger de la maladie pendant “au moins un an”.

Les résultats de cet essai, mené par le laboratoire américain Merck & Co., ont été présentés lors de la 10e conférence internationale sur le Sida à Mexico.

Des essais prometteurs 

Cet implant anti-VIH a été testé sur seize patients sains pendant douze semaines. Et le laboratoire considère les résultats de la première phase de cet essai comme encourageants. Le laboratoire annonce avoir lancé la phase 2 de l’essai clinique. 

Ces implants contiennent une molécule déjà connue pour protéger contre le virus du Sida : la molécule MK-8591. Cette molécule antirétrovirale est capable de stopper l’activité de l’enzyme responsable du clonage du virus. 

Introduit sous la peau du bras des patients, l’implant, de la taille d’une allumette, diffuse quotidiennement le traitement préventif. Les examens après les 12 semaines de traitement ont montré que le traitement avait été délivré efficacement par le nouveau dispositif et que les participants avaient bien toléré la présence du bâtonnet dans leur corps. 

Selon le laboratoire, l’implant pourrait délivrer le traitement et protéger son porteur pendant "au moins un an".

Mesurer son efficacité par rapport à la prise orale

Il reste cependant de nouvelles études à réaliser pour conclure sur l’efficacité de ce traitement sub-cutané par rapport à la simple prise orale.

La PrEP, de plus en plus répandue, est aujourd’hui prise majoritairement sous forme de comprimés. En France, la prise "à la demande" (c’est-à-dire avant une exposition) est de plus en plus répandue. Dans d’autres pays, la prise quotidienne se développe également.

La PrEP est désormais considérée comme un option dans les recommandations de l’OMS pour se protéger contre le VIH. 

En 2018, 770 000 personnes sont mortes du Sida dans le monde, soit un tiers de moins qu'en 2010. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité