Publicité

QUESTION D'ACTU

Épidemie

Moyen-âge : des chercheurs percent les secrets de la bactérie à l’origine de la peste

Les scientifiques ont reconstitué le génome de huit souches de la bactérie Y. pestis. 

 Moyen-âge : des chercheurs percent les secrets de la bactérie  à l’origine de la peste Crisfotolux/istock

  • Publié 09.06.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La peste est une maladie mystérieuse. Plus de 1 000 ans après sa première apparition, la communauté scientifique cherche encore à comprendre comment elle est apparue et comment elle s’est développée. Un groupe de chercheurs allemands est récemment parvenu à reconstituer le génome de huit souches de la peste. Cette découverte leur a permis de mieux comprendre ses évolutions. Les conclusions ont été publiées dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

100 millions de morts en cinq ans

L’équipe de chercheurs s’est intéressée à la première épidémie de peste de l’histoire : la peste de Justinien. Elle a frappé le bassin méditerranéen de 541 à environ 750. Pendant les cinq premières années, elle a fait près de 100 millions de morts. 

Une bactérie est à l’origine de la maladie : Yersinia pestis. Pour comprendre comment elle s’est développée et quels sont les liens entre ses différentes souches, les scientifiques ont analysé les restes de 21 personnes décédées de la peste dans différents pays européens : l’Autriche, l’Angleterre, la France, l’Allemagne et l’Espagne. Les génomes de huit souches de la maladie ont été reconstitués. 

Une découverte historique majeure

Pour la première fois, les chercheurs ont pu démontrer de manière génétique la présence de la peste en Angleterre. Dans un cimetière du comté de Cambridgeshire, à l’est du pays, 149 caveaux de cette époque ont été analysés : des résidus de Y. pestis ont été retrouvés dans 4 d’entre eux. "Probablement la quasi-totalité, voire la totalité de l’Angleterre a été ravagée, indique Craig Cessford du département d’archéologie de Cambridge. Cette découverte représente donc un événement historique majeur, (…) cela signifie que l’histoire du début de l’Angleterre anglo-saxonne doit être réécrite." 

Les scientifiques ont également découvert qu’il existait de nombreuses souches de la peste à cette période : certaines étaient présentes dans les mêmes zones et d’autres étaient génétiquement très proches. Certaines des souches de la bactérie ont même eu une évolution convergente à travers les années. "Le fait que tous ces génomes soient de la même lignée indique que la peste a persisté en Europe et dans le bassin méditerranéen sur cette période, explique Marcel Keller, co-auteur de cette recherche. Ce n’était pas des réintroductions successives de la bactérie." 

Si les connaissances sur la maladie progressent, le travail des chercheurs est loin d’être terminé. La communauté scientifique internationale cherche encore à comprendre les origines de la peste avant sa première apparition en Égypte en 541. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité