• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Chaîne VYV Fréquence Médicale : La bioéthique en questions !

Blessures et maladies : le kit de réparation se trouve en nous-mêmes

Fabriquer du sang à partir de la peau ou faire marcher une personne paralysée, ce sera probablement possible. Le kit de réparation est en nous-mêmes : ce sont les cellules souches.

Blessures et maladies : le kit de réparation se trouve en nous-mêmes man_at_mouse

  • Publié le 30.07.2018 à 14h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec les cellules souches, la réalité se rapproche de la fiction. Des Canadiens ont par exemple fabriqué du sang – ce qui restait un fantasme de la médecine - à partir de la peau humaine, réalisant un considérable saut en avant pour le potentiel thérapeutique des cellules souches.

Les cellules souches sont des cellules qui savent tout faire et se renouvèlent quasi indéfiniment. La plus connue est aussi la plus simple, la plus puissante et la plus facile à créer. Elle est le fruit de l’union du spermatozoïde de papa et de l’ovule de maman. Cette unique cellule est capable de donner naissance à un individu entier. En se divisant dans les premiers jours de la vie, elle crée l’embryon. Une source considérable de cellules souches. 

Ces cellules souches ont des possibilités thérapeutiques théoriques immenses. En les injectant dans le cœur, elles peuvent réparer le muscle cardiaque abimé par un infarctus, aider à soigner les cancers du sang, produire de la fibre nerveuse d’une moelle sectionnée…  Autant de projets, tous plus ambitieux les uns que les autres, qui ne faisaient, jusqu’ici, que l’objet de vérifications chez l’animal.

Un problème éthique non résolu

Mais l’utilisation de cellules souches embryonnaires n’est éthiquement pas acceptée, c’est pourquoi les scientifiques ont essayé d’en trouver ailleurs.  Et ils en ont découvert d’autres, présentes dans tous nos organes, vestiges de notre période embryonnaire.

Elles y jouent un rôle dans le développement mais aussi dans la réparation.  Depuis seulement trois ans avec l’ajout de gènes, on sait donner une autre spécificité à  ces  cellules souches et leur faire produire, à la demande, du muscle, des  neurones ou du sang. Ce qu’ont fait les Canadiens. A partir de cellules de la peau, faciles à prélever et à isoler, ces chercheurs ont réussi à fabriquer en laboratoire des globules rouges. Une découverte qui suscitent de grands espoirs : traiter certains cancers ou soulager les anémies provoquées par des chimiothérapies. Et produire du sang pour une simple transfusion.  Les auteurs de l’étude montrent qu’il suffirait d’un simple prélèvement de peau de 4 cm sur 3 pour la réaliser.

Petite ombre au tableau : le devenir des cellules souches dans l’organisme. Il est encore mal connu et il n’est pas exclu que des multiplications incontrôlées surviennent, créant des tumeurs. Plus elles sont puissantes, comme les cellules embryonnaires, plus ce risque existe. C’est aussi l’intérêt de l’étude canadienne qui utilise des cellules adultes.

Elle devrait également calmer (un peu) la polémique née des essais cliniques réels avec des cellules souches embryonnaires humaines. La recherche sur l’embryon est autorisée en France depuis 2013, sous conditions et sous contrôle de l’agence de biomédecine (INSERM)

Pour en savoir plus sur la bioéthique : La loi de bioéthique en questions 

Une émission de la chaîne VYV Fréquence Médicale

L’invité de cette émission est le Professeur Axel Kahn, médecin généticien, directeur de recherche à l’Inserm, surtout connu du grand public pour ses actions de vulgarisation scientifique et ses prises de position sur des questions éthiques et philosophiques ayant trait à la médecine et aux biotechnologies ; en particulier dans le cadre de son travail au sein du Comité consultatif national d’éthique.

Ce comité organise depuis le début de l’année les Etats généraux de la bioéthique, phase préalable à la révision de la loi de bioéthique prévue pour la fin de l’année. En France, cette loi est révisée tous les 7 ans au moins. C’est pour cette raison que le débat fait rage depuis quelques mois, car elle concerne un nombre important de sujets. Ils sont d’ailleurs tellement nombreux que, pour ne pas faire une émission catalogue, pour alimenter la réflexion de chacun de nous sur quelques sujets très polémiques, nous nous limiterons au décodage du génome, au clonage, à l’euthanasie, à l’intelligence artificielle, ou encore à la GPA… Sans oublier les enjeux financiers et en étant vigilants en permanence sur les retentissements éventuels dans la pratique quotidienne. Et surtout, profiter du savoir immense et de la distance que le Professeur Axel Kahn a su prendre sur tous ces sujets socialement et moralement complexes.

 

Retrouvez toutes les émissions de la chaîne VYV Fréquence Médicale :

https://www.youtube.com/channel/UCtNyuN_HFlNYO0-gqXwhLTg/playlists

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité