Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation et santé

Le jus de tomate aurait-il des bienfaits sur la santé cardiovasculaire ?

D’après une nouvelle étude, les composés bioactifs des tomates pourraient contribuer à protéger la santé cardiovasculaire. 

Le jus de tomate aurait-il des bienfaits sur la santé cardiovasculaire ? DenisMArt/ISTOCK

  • Publié 08.06.2019 à 11h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Il faudrait troquer les pommes contre des tomates : d’après une nouvelle recherche, boire un verre de jus de tomates par jour permettrait de se protéger des maladies cardiovasculaires. Les résultats ont été publiés dans la revue Food Science & Nutrition. 

Des effets positifs sur la tension artérielle et le taux de cholestérol

Près de 400 personnes ont été recrutées pour l’étude. Pendant un an, elles ont eu le droit de consommer autant de jus de tomates non salé qu’elles voulaient. En moyenne, les participants ont bu 21,5 centilitres de jus par jour, soit l’équivalent d’un verre.

Différentes données ont été mesurées à l’issue de cet essai : la pression sanguine, le niveau de triglycérides ou encore le taux de cholestérol dans le sang. Les chercheurs se sont concentrés sur les 94 participants atteints d’hypertension ou de pré-hypertension. Cette maladie chronique peut être à l’origine de problèmes cardiovasculaires comme l’accident vasculaire cérébral (AVC). En un an, la pression artérielle systolique moyenne du groupe est passée de 141,2 mm Hg à 137 mm Hg, et la pression artérielle diastolique de 83,3 mm Hg à 80,9 mm Hg. Ces résultats ont été constatés chez des personnes de différents sexes et de différents âges. 

La consommation de jus de tomate aurait également été bénéfique pour le taux de cholestérol des participants. 127 personnes avaient un taux anormal au début de l’étude, mais à la fin, leur niveau de cholestérol LDL, le "mauvais cholestérol" a significativement baissé. L’excès de cholestérol est dangereux lorsqu’il est présent en trop grande quantité, car ses molécules s’accumulent sur les parois des artères et cela peut, à terme, provoquer un infarctus. 

Des résultats à interpréter avec précaution 

Certaines limites à cette étude sont toutefois à prendre en compte, comme le souligne le site Medical News Today. D'abord, les participants venaient tous de la même ville japonaise, Kuriyama. Les résultats obtenus pourraient être différents avec des personnes originaires d’autres régions du monde. Les chercheurs n’ont pas étudié les habitudes alimentaires des participants avant et pendant l’étude, or il est possible qu’ils les aient modifiées. Par exemple, des personnes ont peut-être remplacé un en-cas trop sucré ou trop salé par le verre quotidien de jus de tomates, ce qui a nécessairement amélioré leur état de santé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité