Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémie

Rougeole : plus de 1000 cas diagnostiqués aux Etats-Unis depuis début 2019

"Ce 1 000e cas d’une maladie évitable comme la rougeole est un rappel inquiétant de l’importance" de la vaccination, a estimé le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, Alex Azar.

Rougeole : plus de 1000 cas diagnostiqués aux Etats-Unis depuis début 2019 wildpixel /istock

  • Publié 06.06.2019 à 15h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Les autorités sanitaires américaines s'inquiètent d'avoir recensé 1001 cas de rougeole depuis le début de l'année 2019. "Ce 1 000e cas d’une maladie évitable comme la rougeole est un rappel inquiétant de l’importance" de la vaccination, a estimé le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, Alex Azar dans un communiqué. "Nous ne pouvons pas le répéter assez : les vaccins sont un moyen sûr et très efficace de prévenir cette maladie et de mettre un terme à l’épidémie actuelle".

Conscient de la défiance qui perdure vis-à-vis du vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR), accusé à tort en 1998 d'être à l'origine du développement d'un trouble autistique, Alex Azar tente de rassurer les Américains : "le vaccin anti-rougeole fait partie des produits médicaux les plus étudiés et est administré en toute sécurité à des millions d'enfants et d'adultes chaque année".

Alors que les Etats-Unis pourraient perdre leur statut de pays ayant "éradiqué" la rougeole (obtenu en 2000) si la situation perdure pendant encore 4 mois, le secrétaire américain a annoncé le lancement d'une vaste campagne nationale "pour renforcer le message que les vaccins sont sains et une façon efficace" de se protéger du virus. Dans cinq Etats américains, les responsables sanitaires ont menacé d’interdire de vol les personnes suspectées d’être touchées par la rougeole. 

New York face à la résistance des anti-vaccins

New York, où s'est déclaré l'épidémie en septembre 2018, a recensé un grand nombre de cas. La ville a même déclaré l’état d’urgence sanitaire après une épidémie dans les communautés juives ultra-orthodoxes de Brooklyn, rapportait en avril le New York Times. La situation est telle que début avril, le maire Bill de Blasio a annoncé que la vaccination serait désormais obligatoire dans certains quartiers de la ville afin d'endiguer la maladie. Toutes les personnes "ayant pu être exposées à la rougeole" devront être vaccinées, sous peine d'écoper d'une amende de 1000 dollars.

De même, les garderies destinées à cette communauté et les yeshivas, les écoles talmudiques, qui accepteraient des enfants non vaccinés seraient passibles de poursuites pénales et risqueraient une fermeture administrative, alors que l'Etat de New York accordait jusqu'à présent des exemptions pour motifs religieux. "Nous sommes à l’épicentre d’une épidémie de rougeole qui est très, très préoccupante et dont nous devons nous occuper immédiatement. Le vaccin contre la rougeole fonctionne. Il est sûr, il est efficace, il a fait ses preuves", a déclaré Bill de Blasio. 

"Quand vous choisissez de ne pas faire vacciner votre enfant, ayez en tête que vous faites aussi ce choix pour les gens qui gravitent autour de lui", a ajouté Herminia Palacio, maire adjointe chargée de la santé et médecin. Mais 173 cas ont encore été diagnostiqués en avril et 60 en mai. 

Et en Europe ?

Depuis janvier 2018, l'Europe est également confrontée à sa plus importante épidémie de rougeole en 10 ans : plus de 41 000 enfants et adultes ont contracté la maladie ces derniers mois (37 en sont décédés), soit deux fois plus que sur l'ensemble de l'année 2017.

Notamment parce que la couverture vaccinale n'est pas optimale. Il existe un seuil minimum de couverture vaccinale dans une population pour qu’une "protection de groupe" fonctionne et protège ceux qui ne peuvent pas être vaccinés (nouveau-nés, immunodéprimés…). 

Si l'OMS s'inquiète, c'est que "des flambées prolongées sont observées dans toutes les Régions, en particulier dans des pays qui avaient éliminé cette maladie ou étaient sur le point d’y parvenir", a déclaré la DSoumya Swaminathan, Directrice générale adjointe chargée des programmes de l’OMS. Selon un rapport, les cas ont bondi de 300% dans le monde début 2019. 

La rougeole n'est pas une maladie bénigne

La rougeole est une maladie infectieuse due à un virus très contagieux qui touchait auparavant surtout les jeunes enfants à partir de 5–6 mois. Ce n’est plus le cas : un tiers des cas déclarés concerne des personnes de plus de 15 ans. Une personne malade peut en contaminer jusqu'à 20. La rougeole est 10 fois plus contagieuse que la grippe. Elle se transmet très facilement d’une personne à l’autre par l'air, lors de toux, éternuements, ou par contact avec des objets contaminés (jouets, mouchoirs…). 

Souvent considérée à tort comme bénigne, "la rougeole n’est pas qu’une maladie de l’enfance, elle concerne aussi les adolescents et les jeunes adultes et peut entraîner de graves complications (pneumonies, encéphalites...) et parfois des hospitalisations", voire la mort, expliquait récemment l'Agence Régionale de Santé d'Occitanie

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité