Publicité

QUESTION D'ACTU

Alerte

Rougeole : les cas ont bondi de 300% dans le monde début 2019

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publie un rapport alarmant sur la recrudescence de la rougeole dont les cas ont bondi de 300% dans le monde début 2019. 

Rougeole : les cas ont bondi de 300% dans le monde début 2019 Design Cells /istock

  • Publié 16.04.2019 à 11h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans un rapport alarmant paru lundi 15 avril, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) affirme que les cas de rougeole ont bondi de 300% dans le monde au premier trimestre 2019, par rapport à la même période l’an dernier. Une recrudescence que l'OMS ne cesse de qualifier d'inquiétante.

+700% de cas en Afrique

Dans le détail, 170 pays ont signalé 112 163 cas ces trois derniers mois contre 28 124 cas dans 163 pays au premier trimestre 2018. Ont été enregistrées des augmentations de 700% des cas en Afrique, 300% en Europe, 100% en Méditerranée orientale, 40% en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique ouest.

L'OMS parle d'une recrudescence très importante de la maladie en République démocratique du Congo, en Ethiopie, en Géorgie, au Kazakhstan, au Kirghizistan, à Madagascar, en Birmanie, aux Philippines, au Soudan, en Thaïlande et en Ukraine, "causant de nombreux décès, principalement parmi les jeunes enfants". Dans d'autres zones du globe où le taux de vaccination est pourtant fort, comme en Israël, aux Etats-Unis ou encore en Tunisie, "la maladie se propage rapidement parmi des groupes de personnes non vaccinées". Selon l'Unicef, 10 262 cas ont été recensés au Brésil en 2018 alors qu’aucun ne l'avait été en 2017. A New York, le maire a annoncé que la vaccination deviendrait obligatoire sous peine d'amende dans certains quartiers de la ville, notamment où sont installées les communautés juives orthodoxes, très touchées par l'épidémie mais opposées aux vaccins. 

20,4 millions de décès évités grâce à la vaccination

Si la rougeole réapparait partout dans le monde, c'est en partie à cause de la défiance vis-à-vis des vaccins dans les pays développés (et du manque de moyens dans les pays pauvres). Certains "antivax", comme on les surnomme désormais, en sont même à ne plus faire vacciner leurs animaux, exposant leurs bêtes et leurs proches à de graves maladies. Selon l'OMS pourtant, "grâce à la vaccination antirougeoleuse, les décès par rougeole dans le monde ont chuté de 84% entre 2000 et 2016". Sur cette même période, "on estime que la vaccination antirougeoleuse a évité 20,4 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique".

Début mars, la plus vaste étude jamais réalisée sur le sujet a conclu qu'il n'existait aucun lien entre les vaccins contre les maladies infantiles telles que la rubéole, la rougeole, les oreillons et le risque de développer un trouble du spectre de l'autisme. En 1998 en effet, le médecin britannique Andrew Wakefield avait publié une étude dans la revue The Lancet portant sur 12 enfants, qui reliait le vaccin ROR à l'autisme. Ses confrères et consoeurs n'ont pas corroboré les résultats et il s'est avéré par la suite que le médecin avait falsifié ces données, perdant du même coup son droit d'exercer. Une autre étude réalisée en 2017 a établi un lien entre aluminium dans les vaccins et autisme. Cette étude a été retirée après que les scientifiques ont remarqué que les images avaient été manipulées. L'un des coauteurs a avoué que les chiffres dans le document avaient été délibérément modifiés avant la publication.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité