Publicité

QUESTION D'ACTU

Chikungunya, dengue, zika, …

Moustique tigre : 50 départements français en vigilance rouge

Depuis plusieurs années, le moustique tigre remonte vers les régions du Nord. Il peut être porteur de certains virus dangereux comme la dengue ou le chikungunya.  

Moustique tigre : 50 départements français en vigilance rouge WebSubstance/ISTOCK

  • Publié 27.04.2019 à 12h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est si petit et pourtant si dangereux : le moustique. En France, depuis quelques années, le moustique-tigre colonise de plus en plus de territoires. Aedes albopictus est originaire d’Asie et peut transmettre des maladies graves comme le chikungunya, la dengue ou zika. Le site Vigilance moustiques publie, vendredi 26 avril, sa carte recensant la présence du moustique tigre en France en 2019. 

Une présence accrue sur le territoire 

En 2019, neuf départements supplémentaires sont en vigilance rouge. Ce niveau d’alerte signifie que le moustique est implanté et actif sur le territoire. Plus aucun département français n’est en veille sanitaire : tous sont en vigilance accrue, dont le seuil minimal est la surveillance entomologique. "Aujourd’hui, nous avons 51 départements colonisés, explique Stéphane Robert, président de Vigilance moustiques à France Info. Il est possible que le moustique soit dans d’autres départements mais il faut encore le détecter". 

Une présence liée aux containers 

Depuis quelques années, le moustique tigre remonte vers le Nord. L’insecte est arrivé d’Asie du Sud-est par les containers débarqués dans les ports du Sud de la France. Sa présence est concentrée dans le Sud-Est et le Sud-Ouest, jusqu’aux frontières de la Loire-Atlantique d’un côté, et aux limites de l’Yonne et du Jura de l’autre. 

Le moustique tigre est plus dangereux que ces congénères : il peut être porteur des virus de zika, de la dengue ou du chikungunya. Il pique un humain porteur et ensuite devient lui-même capable de le transmettre à une autre personne.  

Des mesures de prévention 

Pour se protéger du moustique tigre, le ministère de la Santé rappelle qu’il est nécessaire de cumuler des mesures individuelles et collectives. Porter des vêtements longs, mettre du répulsif, installer des moustiquaires permet d’éviter les piqûres. En parallèle, il faut réaliser des opérations de démoustication lorsque des contaminations sont constatées, et en amont, supprimer les eaux stagnantes, où les moustiques aiment pondre. D’après Vigilance moustiques, quelques millimètres d’eau stagnante suffisent pour qu’une femme moustique-tigre ponde des centaines d’oeufs. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité