Publicité

QUESTION D'ACTU

Déficit en testostérone

Hypogonadisme : chez l'homme, un traitement à la testostérone régule le poids

L'hypogonadisme est défini par un déficit en testostérone avec des symptômes associés et/ou une diminution de la production de spermatozoïdes.

Hypogonadisme : chez l'homme, un traitement à la testostérone régule le poids axeiz77 / istock.

  • Publié 26.03.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La thérapie de testostérone à long terme peut aider les hommes atteints d'hypogonadisme à perdre du poids et à maintenir leur progrès, selon des chercheurs allemands et américains.

Une perte de poids progressive et soutenue

"L'obésité est très fréquente chez les hommes présentant une déficience en testostérone (hypogonadisme)", a déclaré Karim Haider, urologue et andrologue. "Les hommes atteints d'hypogonadisme et d'obésité recevant un traitement à la testostérone à long terme ont connu une perte de poids progressive et soutenue, tandis que les témoins non traités ont pris du poids. Les diminutions du poids et du tour de taille peuvent avoir contribué aux réductions observées de la mortalité et des problèmes cardiovasculaires majeurs", ajoute-t-il.

Pour produire ces conclusions, son équipe a suivi 805 patients hypogonadiques qui avaient, en moyenne, entre la fin de la cinquantaine et le milieu de la soixantaine. Les 462 patients obèses (57,4 %) ont eu le choix entre un traitement à long terme par testostérone et des injections de testostérone undécanoate de 1 000 mg toutes les 12 semaines. De ce nombre, 273 ont choisi de recevoir de la testostérone, et les 189 qui ont refusé le traitement ont servi de témoins.

Moins 22,9 kilos

En 10 ans, les hommes traités à la testostérone ont perdu en moyenne 20,3 % de leur poids de base (22,9 kilos) et leur tour de taille a diminué de 12,5 cm. Par contre, les hommes non traités ont pris 3,9 % de leur poids de base (3,2 kg) et leur tour de taille a augmenté de 4,6 cm.

Au cours de cette période, 12 (4,4%) hommes du "groupe testostérone" sont décédés, tandis que dans le groupe témoin non traité, 57 décès (30,2%), 47 infarctus du myocarde (24,9%) et 44 AVC (23,3%) sont survenus. "Cela suggère que les taux de testostérone devraient être mesurés chez les hommes obèses, et un traitement à la testostérone devrait leur être offert si indiqué", concluent les chercheurs.

La moyenne des pays de l’OCDE est de 19,5% d’obèses. Les Etats-Unis, le Mexique, la Nouvelle Zélande et la Hongrie sont les pays les plus touchés avec respectivement 38, 2, 32, 4, 30,7 et 30% d’obèses. Le Japon, la Corée, l’Italie et la Suisse sont les pays les moins touchés avec 3, 7, 5, 3, 9, 8 et 10,3% d’obèses. L'obésité en France touche 15,8 % des hommes et 15,6 % des femmes. Plus globalement, 1 Français sur 2 est en surpoids, soit 56,8% des hommes et 40% des femmes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité