Publicité

QUESTION D'ACTU

Autosurveillance

Obésité : tenir un journal est le meilleur moyen de contrôler son poids

En plus de prendre relativement peu de temps, l’autosurveillance alimentaire, c’est-à-dire tenir un journal de ce que l’on mange dans la journée, serait un moyen efficace de contrôler son poids.

Obésité : tenir un journal est le meilleur moyen de contrôler son poids DragonImages/iStock

  • Publié 01.03.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si pour perdre quelques kilos superflus ou contrôler son poids, il suffisait de tenir un journal ?

C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l’Université du Vermont et de l’Université de Caroline du Sud. Dans une étude publiée dans la revue Obesity, ils affirment qu’il est plus facile de contrôler ses habitudes alimentaires lorsqu’on y prête attention, notamment en relatant dans un journal sa consommation calorique. "C’est très efficace et pas aussi difficile que les gens le pensent", écrivent-ils.

Tenir un journal prend moins de 15 minutes par jour

Pour beaucoup d’entre nous en effet, noter scrupuleusement dans un journal ce que l’on vient d’avaler, du café du matin au carré de chocolat le soir est vu non seulement comme une tâche fastidieuse, mais aussi déplaisante. Ces nouveaux travaux, réalisés auprès de 142 patients, montrent qu’au contraire, c’est bien moins déplaisant qu’il n’y paraît.

Pendant 6 mois, les auteurs de l’étude ont demandé à certains de ces volontaires de tenir un journal alimentaire alors qu’ils suivaient un régime encadré. Ils devaient enregistrer les calories et les matières grasses de tous les aliments et boissons qu’ils consommaient, ainsi que la taille des portions et les méthodes de préparation.

Il s’est avéré que ceux qui avaient perdu le plus de poids le premier mois (jusqu’à 10% de leur poids) consacraient en moyenne 23,6 minutes par jour à noter ce qu’ils avaient mangé. À l’issue des 24 semaines, ils y consacraient un peu moins d’un quart d’heure par jour (14,6 minutes).

C’est l’autocontrôle qui fait la différence

Cependant, affirment les chercheurs, ce qui compte n’est pas le temps passé à tout noter, ni même le nombre de détails donnés, mais davantage la fréquence de connexions à l'application. "Ceux qui s'auto-surveillaient au moins trois fois par jour et qui suivaient leur journal jour après jour ont été les plus performants", explique Jean Harvey, président du département Nutrition et sciences de l'alimentation de l'Université du Vermont et auteur principal de l'étude. "Cela semble être l'acte d'autocontrôle lui-même qui fait la différence - pas le temps passé ou les détails inclus."

Pour les auteurs de l’étude, ces résultats sont importants, car ils pourraient permettre de mieux aider les personnes cherchant à mincir à se fixer des objectifs comportementaux. "Nous savons que les gens réussissent mieux quand ils ont les bonnes attentes. Nous pouvions jusqu’ici leur dire qu'ils devraient faire 200 minutes d'exercice par semaine. Mais lorsque nous leur avons demandé d'écrire tout ce qu’ils mangeaient, nous ne pouvions jamais dire combien de temps cela leur prendrait. Maintenant, nous le pouvons."

Les auteurs de l’étude espèrent désormais que les résultats de l'étude inciteront davantage de personnes à adopter l'autosurveillance alimentaire comme stratégie de perte de poids.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité