Publicité

QUESTION D'ACTU

Obésité, risque cardiovasculaire

L'étiquetage nutritionnel des menus dans les restaurants pourrait réduire notre ration calorique

De nouvelles données publiées par la collaboration Cochrane montrent que l'ajout d'étiquettes indiquant les calories de plats dans les menus des restaurants, des cafés et des cafétérias pourrait réduire la ration calorique effective des clients.

L'étiquetage nutritionnel des menus dans les restaurants pourrait réduire notre ration calorique AllaSerebrina/epictura

  • Publié 28.02.2018 à 17h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Manger trop de calories est à l’origine d’un surpoids et d’une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de cancers, voire de décès prématurés.

Plusieurs études ont analysé l’impact de l’apposition d'étiquettes nutritionnelles sur les aliments et les boissons non alcoolisées vis-à-vis de leurs achats ou de leur consommation, mais les résultats sont mitigés.

Une équipe de chercheurs de la Cochrane Collaboration a évalué si des étiquettes nutritionnelles placées sur les aliments ou les boissons non alcoolisées étaient capables de modifier la quantité d'aliments ou de boissons que les gens choisissent, achètent, mangent ou boivent.

Une large analyse et quelques incertitudes

L’étude a pris en compte les études dans lesquelles les étiquettes incluaient des informations sur le contenu nutritionnel ou calorique de la nourriture ou de la boisson.

Elle a exclu celles qui incluaient uniquement les logos (par exemple, les étoiles) ou les couleurs interprétatives (par exemple, l'étiquetage « feux de circulation ») pour indiquer des aliments plus sains et moins sains.

Au total, les chercheurs ont analysé 28 études, dont 11 évaluaient l'impact de l'étiquetage nutritionnel sur les achats et 17 évaluaient l'impact de l'étiquetage sur la consommation de l’aliment.

Réduction possible des calories ingérées

L'équipe a également analysé à part les résultats de trois études où des étiquettes indiquant les calories des plats ont été ajoutées aux menus dans les restaurants, les cafés et les cafétérias.

Pour un déjeuner typique avec un apport de 600 calories, comme une tranche de pizza et une boisson gazeuse, l'étiquetage pourrait réduire d'environ 8% (48 calories) le contenu énergétique des aliments consommé.
L’analyse des huit études réalisées en milieu contrôlé ou en laboratoire ne permet pas de savoir avec certitude si l'ajout d'étiquettes aurait un impact sur les calories consommées en vie réelle. Cependant, lorsque les études avec les biais les plus important sont éliminées de l’analyse, les trois études restantes montrent que ces étiquettes pourraient réduire d'environ 12% les calories consommées par repas.

Une arme supplémentaire

L'auteur principal du travail, le professeur Theresa Marteau, directrice de l'unité de recherche sur le comportement et la santé de l'Université de Cambridge au Royaume-Uni, a déclaré : « Ces données suggèrent que l'utilisation d'un étiquetage nutritionnel pourrait contribuer à réduire l'apport calorique. Il n'y a pas de solution miracle pour résoudre le problème de l'obésité, l'étiquetage des calories peut aider mais d'autres mesures pour réduire l'apport calorique sont également nécessaires ».
Pour l'effet de l'étiquetage sur les calories achetées dans les épiceries ou les distributeurs automatiques, les chercheurs manquent de données fiables.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité