Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Des séances d'activité physique intense font reculer le cancer du côlon

Même lorsqu'elles sont courtes, des séances d'activité physique intensive peuvent faire régresser le cancer du côlon. 

Des séances d'activité physique intense font reculer le cancer du côlon ElNariz / istock.

  • Publié 01.03.2019 à 17h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Une courte mais intense séance d’exercice physique permet de lutter contre la croissance du cancer du côlon (ou cancer colorectal), selon une nouvelle recherche publiée dans le Journal of Physiology. Comme l'expliquent le directeur de l’essai James Devin et son équipe, des recherches antérieures avaient déjà montré que faire de l’exercice physique sur une longue période pouvait aider à combattre le cancer. Ici, il apparaît que même de courtes séances sont efficaces.

Augmentation de l'inflammation

Pour élucider les mécanismes en jeu, les chercheurs ont répartis des personnes atteintes du cancer colorectal en deux groupes : le premier a suivi une séance d’activité physique de haute intensité (HIIT), le deuxième 12 séances sur un mois. Des prélèvements sanguins ont régulièrement été effectués à tous les participants. 

Bilan : "nous avons montré que l'exercice peut jouer un rôle dans l'inhibition de la croissance des cellules cancéreuses du côlon. Après une séance intensive, il y a eu une augmentation de l'inflammation, ce qui pourrait avoir contribué" à cette évolution, explique James Devin. "Cela suggère qu'un mode de vie physiquement actif peut jouer un rôle important dans la lutte contre les tumeurs colorectales", conclut-il.

Deuxième cancer le plus meurtrier

En plus de l'activité physique et selon le stade du cancer, plusieurs traitements peuvent être proposés : la chirurgie seule en cas de lésion très localisée, le traitement chirurgical avec curage ganglionnaire et chimiothérapie adjuvante quand le mal a atteint les ganglions, et la chirurgie du côlon et des organes métastasés en cas de métastases. Cette dernière pourra être suivie ou précédée d’une chimiothérapie voire d’une thérapie ciblée.

Chaque année en France, 43 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués. Les autorités sanitaires estiment que quatre hommes sur cent et trois femmes sur cent développeront un cancer colorectal au cours de leur vie avant l’âge de 75 ans. Il s'agit du deuxième cancer le plus meurtrier avec près de 17 500 décès par an, mais s'il est détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Dépistage à partir de 50 ans

Trois méthodes de dépistage du cancer colorectal sont recommandées à partir de 50 ans :

- L’analyse des selles, à faire chaque année.

- La sigmoïdoscopie, à faire tous les 5 ans.

- La coloscopie, à faire tous les 10 ans.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité