Publicité

QUESTION D'ACTU

Respiration anormale

Apnée du sommeil : 9 enfants sur 10 ne sont pas diagnostiqués

90% des enfants souffrant d'apnée du sommeil ne sont pas diagnostiqués, ce qui peut porter des atteintes graves au développement de leur cerveau. 

Apnée du sommeil : 9 enfants sur 10 ne sont pas diagnostiqués Olesiabilkei / istock.

  • Publié 13.02.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les enfants souffrant d’apnée du sommeil sont gravement sous-diagnostiqués, selon une nouvelle étude publiée dans le Journal of the American Osteopathic Association. Les symptômes sont souvent attribués à tort à des problèmes comportementaux.

Les experts ont établi qu’environ 15% des enfants souffrent d’apnée du sommeil, et que 90% d’entre eux ne sont pas diagnostiqués. "Une fois l'apnée du sommeil identifiée, le traitement est généralement très efficace. Le défi consiste ici à l’identifier assez tôt", indique John White, un des auteurs de l’étude et spécialiste des troubles du sommeil. 

Développement du cerveau

L'apnée du sommeil et ses affections connexes peuvent causer des dommages importants et irréversibles sur le cerveau des enfants, encore en plein développement. Les enfants souffrant d’apnée du sommeil non diagnostiquée ont aussi 226% plus de risques d’avoir besoin de soins au cours de leur vie. "Les premières années de vie sont cruciales pour le développement du cerveau, il est donc essentiel de penser à cette pathologie" lors des consultations pédiatriques, poursuit John White. "Les enfants qui ont des problèmes de comportement ou qui sont soupçonnés d'avoir un trouble de l'attention (TDAH) souffrent peut-être simplement d'un manque chronique de sommeil réparateur", ajoute-t-il.

Le terme "troubles respiratoires du sommeil" fait référence à une série d’affections qui se traduisent par une respiration anormale pendant le sommeil. L'apnée du sommeil fait par exemple référence à une personne incapable, pendant un bref laps de temps, de respirer, à cause de l'obstruction temporaire du pharynx.

Pathologies chroniques

Il existe trois types de troubles respiratoires du sommeil : l'apnée obstructive du sommeil, l'apnée centrale du sommeil et l'apnée mixte du sommeil. Les symptômes qui doivent alerter sont des ronflements très sonores, l'envie d'uriner pendant la nuit, les sueurs nocturnes, une irrégularité du rythme respiratoire et même des arrêts de la respiration (non mortels).  Chez les enfants, fatigue, irritabilité, troubles de l'attention et de l’apprentissage doivent aussi alerter.

Dans une tribune du journal Le Monde, un collectif de médecins a récemment attiré l’attention sur les troubles respiratoires du sommeil chez les enfants. "Ces enfants sont victimes d’une maladie fréquente mais méconnue, qu’il est urgent de mettre en lumière", expliquaient les scientifiques. "Partout en France, ce sont des milliers d’enfants qui souffrent de troubles des apprentissages, du comportement, d’aggravation de leur asthme et d’autres pathologies chroniques. Parmi les causes s’en trouve pourtant une tout à fait curable : les troubles respiratoires du sommeil". 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité