Publicité

QUESTION D'ACTU

Rémission

Polyarthrite : le yoga réduit la gravité des symptômes

Le yoga améliorerait considérablement la vie des personnes souffrantes de polyarthrite.

Polyarthrite : le yoga réduit la gravité des symptômes jacoblund/iStock

  • Publié 08.02.2019 à 12h52
  • |
  • |
  • |
  • |


La polyarthrite est une maladie particulièrement violente qui provoque une inflammation systémique étendue, des lésions du cartilage et une hyperplasie synoviale entrainant une incapacité physique et une comorbidité psychiatrique. Elle réduit ainsi la qualité, voire l'espérance de vie des personnes qui en souffrent.

Une maladie difficile à traiter

La polyarthrite est une maladie auto-immune hétérogène qui résulte de l'interaction de facteurs génétiques et environnementaux. Les traitements médicaux existants ont une portée limitée, ne parviennent pas à guérir la composante psychologique de la maladie et ont de nombreux effets secondaires. Rima Dada, professeure au AIIMS, a noté qu'une activité élevée de la maladie et une dépression sous-jacente sont associées à une invalidité accrue, à une qualité de vie réduite et à des taux de rémission clinique minimisés. Il était donc important de trouver une solution pour traiter la maladie sur le plans physique et psychologique.

Des effets bénéfiques

L'AIIMS a réalisé une étude randomisée visant à analyser les effets de la pratique de 2 heures de yoga, 5 jours par semaine, pendant 8 semaines, sur 72 patients atteints de polyarthrite. En parallèle des groupes témoins suivaient des traitements médicamenteux de routine. Les résultats de l'étude ont montré une amélioration significative pour les patients atteints de polyarthrite qui pratiquaient le yoga de manière intensive. 

Effectivement, les biomarqueurs systémiques de la neuroplasticité, de l'inflammation, de la modulation immunitaire, de l'intégrité de la santé cellulaire et du vieillissement, se sont vus améliorés. L'activité de la maladie a, pour sa part, été réduite, tout comme le quotient d'invalidité des patients, ainsi que la sévérité de la dépression dont ils pouvaient être atteints. 

Des résultats prometteurs

"Nos résultats démontrent que le yoga modifie positivement la pathobiologie de l'auto-immunité aux niveaux cellulaire et moléculaire en ciblant les communications entre le corps et l'esprit. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour explorer les mécanismes possibles sous-jacents à l'effet cumulatif du yoga sur de multiples voies au niveau cellulaire," explique le docteur Dada. 

"Cette étude offre une nouvelle option. Les traitements pharmacologiques peuvent être complétés par des interventions alternatives et complémentaires telles que le yoga, afin de soulager les symptômes sur un plan physique et psychosomatique", a-t-elle ajouté. Un résultat plutôt prometteur donc : le yoga pourrait être, en effet, facilement associé au traitement de la maladie, ce qui pourrait rendre la rémission un jour envisageable. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité