Publicité

QUESTION D'ACTU

Traitements

Anxiété chez l'enfant : analyse des traitements à disposition des médecins

Une nouvelle étude des chercheurs de l'Université de Cincinnati (UC) pourrait aider à orienter le traitement de l'anxiété chez l'enfant.

Anxiété chez l'enfant : analyse des traitements à disposition des médecins BrianAJackson/Istock

  • Publié 02.02.2019 à 20h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon l'American Academy of Pediatrics, les troubles anxieux sont le type de trouble de la santé mentale le plus répandu chez les enfants et les adolescents puisqu'ils toucheraient environ 8 % d'entre eux avec un handicap non négligeable.

Les symptômes d'anxiété peuvent inclure des peurs récurrentes, des aversions vis-à-vis de la société ou l'incapacité de maîtriser les inquiétudes. Ils peuvent se manifester par des problèmes médicaux graves : des troubles du sommeil, des difficultés de concentration, et même problèmes cardiaques et digestifs.

Un manque de données

Seulement voilà, audelà des psychothérapies toujours de mise, les cliniciens n'ont que peu de données pour choisir parmi les traitements médicamenteux existant. « Cette méta-analyse fournit des indications sur les différences d'efficacité et de tolérance entre les médicaments couramment utilisés pour traiter les jeunes patients souffrant d'anxiété. » Explique Jeffrey Strawn, professeur agrégé au département de psychiatrie et de neuroscience comportementale de l’University College of Medicine et auteur principal de l’étude.

« Notre étude synthétise les preuves de plusieurs essais pour aider les cliniciens et les patients à choisir le médicament à utiliser pour traiter les enfants et les adolescents souffrant de troubles anxieux. » Poursuit Eric Dobson, médecin en psychiatrie à la Medical University of South Carolina à Charleston.

Une analyse globale

Les chercheurs ont comparé des essais publiés entre 1971 et 2018 pour le traitement aigu des troubles anxieux chez les enfants et les adolescents et comparant 13 médicaments couramment utilisés, qu'il ait été testé contre un placebo ou contre d'autres médicaments, dont les antidépresseurs. Ce sont ainsi pas moins de 2 623 enfants et adolescents, avec un âge moyen de 11 ans et demi, qui ont finalement été étudiés.

Dans le cadre des troubles anxiété généralisée, anxiété de séparation ou anxiété sociale de gravité au moins modérée, l'analyse a concerné les enfants et adolescents ayant répondu au traitement, et ceux ayant interrompu l'étude en raison d'effets secondaires.

Intérêt des IRS

Les chercheurs en ont conclu que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) étaient les médicaments les plus efficaces. Les ISRS agissent principalement pour prolonger les effets de la sérotonine, qui fait partie des hormones du bonheur.

Les IRSNA et les antidépresseurs tricycliques, quant à eux, s'avèrent être la solution la moins bien tolérée. S'ils augmentent les niveaux de noradrénaline et de sérotonine dans le cerveau, ils bloquent l'action du neurotransmetteur acétylcholine, ce qui peut apporter quelques effets secondaires indésirables. Les résultats de l'étude, sont disponibles en ligne dans le Journal of Clinical Psychiatry. Cela inclut la plus grande quantité de données à ce jour pour les analyses de traitements de l'anxiété chez l'enfant.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité