Publicité

QUESTION D'ACTU

Traitement

Anxiété : les suppléments d’Oméga-3 pourraient réduire les symptômes

Les suppléments d’Oméga 3 permettraient de réduire les symptômes de l’anxiété chez ceux dont les troubles ont été diagnostiqués cliniquement. Explications.

Anxiété : les suppléments d’Oméga-3 pourraient réduire les symptômes BrianAJackson/iStock

  • Publié 14.10.2018 à 09h37
  • |
  • |
  • |
  • |


L’anxiété est une maladie mentale handicapante dans la vie de tous les jours. Elle limite les actes de la vie quotidienne et peut rendre compliquées les relations sociales, qu’elles soient personnelles ou professionnelles.

Pour permettre de lutter contre l’état de stress et atténuer l’anxiété, certains aliments ont déjà prouvé leurs bienfaits. Des chercheurs japonais ont par ailleurs montré que les suppléments d’Oméga-3 peuvent eux aussi avoir des bénéfices pour réduire les symptômes de l’anxiété. Les chercheurs ont comparé les résultats de seize études afin de déterminer l'impact des suppléments d’Oméga-3 sur des personnes atteintes d’anxiété. Leurs résultats ont été publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Pas d’effets sur tout le monde

Les chercheurs se sont rendus compte que les suppléments d'Oméga-3 permettent de réduire les symptômes d'anxiété. Cependant, ce sont les personnes atteintes de troubles anxieux diagnostiqués cliniquement et qui prenaient de fortes doses de suppléments d’Oméga-3, c’est-à-dire 2 000 milligrammes par jour, qui en bénéficiaient le plus.

En revanche, ces suppléments présentaient peu ou pas d’effet sur les personnes ne présentant pas de troubles anxieux cliniques ainsi que chez les moins de 18 ans. De plus, les chercheurs ont constaté que pour diminuer les symptômes d’anxiété, la composition des suppléments doit respecter un certain équilibre: il faut moins de 60% d'EPA, l'un des deux acides gras (EPA et DHA) contenus dans le supplément.

Une alternative prometteuse

Le Dr Yutaka Matsuoka, auteur principal de l’étude, explique que l’on peut trouver une alternative à ces suppléments tout en bénéficiant des bienfaits des acides gras qu’ils contiennent. "La consommation de poisson gras comprenant de l'EPA et du DHA est plus naturelle. Je recommande le maquereau, les sardines, le thon ou le saumon".

Enfin, le chercheur explique que les suppléments d’Oméga-3 ne peuvent en aucun cas devenir un traitement de première intention ni un substitut à d’autres traitements. "Mais pour les patients qui ne sont pas sensibles aux psychothérapies, les Oméga-3 pourraient être une option prometteuse."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité