Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Dormir moins de 6 heures par nuit est mauvais pour le cœur

Les personnes qui dorment moins de six heures par nuit courent plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire comme l’hypertension artérielle, d'être victime d'une crise cardiaque ou encore d'un AVC. 

Dormir moins de 6 heures par nuit est mauvais pour le cœur demaerre / istock.

  • Publié 15.01.2019 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon une nouvelle étude, les personnes qui dorment moins de six heures par nuit courent plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire. Pour la première fois, on a démontré qu’un sommeil de mauvaise qualité augmentait le risque d'athérosclérose dans tout le corps. 

L’athérosclérose se caractérise par le dépôt d’une plaque essentiellement composée de lipides sur la paroi des artères. A terme, ces plaques peuvent entraîner la lésion de la paroi artérielle, conduire à l’obstruction du vaisseau ou encore se rompre, avec des conséquences souvent dramatiques.

"Inclure le sommeil dans notre arsenal thérapeutique"

"Les maladies cardiovasculaires constituent un problème de santé publique majeur dans le monde. Nous les traitons à l'aide de plusieurs approches, comme les médicament, l'activité physique ou l'alimentation. Cette étude souligne que nous devons inclure le sommeil dans notre arsenal thérapeutique", a déclaré José M. Ordovás, chercheur au Centro Nacional de Investigaciones Cardiovasculares Carlos III (CNIC) à Madrid et directeur de l’étude. "C'est le premier essai à montrer que le manque de sommeil est associé à l'athérosclérose dans tout le corps, et pas seulement dans le cœur", précise-t-il.

Les membres de la cohorte (3 974 individus) qui dormaient moins de six heures par nuit étaient 27% plus susceptibles de souffrir d'athérosclérose que ceux qui dormaient sept à huit heures. De même, ceux qui avaient une mauvaise qualité de sommeil (réveils fréquents, trop de mouvements…) étaient 34% plus susceptibles d'être atteints d'athérosclérose que ceux qui dormaient bien.

Alcool et caféine

La consommation d'alcool et de caféine était plus élevée chez les participants dont le sommeil était court et perturbé, selon l'étude. "Beaucoup de gens pensent que l'alcool est un bon déclencheur du sommeil, mais il y a un effet de rebond", avertissent les chercheurs. "Si vous buvez de l'alcool, vous pouvez vous réveiller après une courte période de sommeil et avoir des difficultés à vous rendormir. Et si vous vous rendormez, c'est souvent un sommeil de mauvaise qualité", expliquent-ils.

Par ailleurs, le manque de sommeil augmente le risque de maladies cardiovasculaires en augmentant aussi d’autres facteurs de risque comme la glycémie, la tension artérielle, l'inflammation et l'obésité.

"Les gens ne font pas de leur sommeil une priorité"

73% des Français déclarent se réveiller au moins une fois par nuit, et 36% affirment souffrir d’au moins un trouble du sommeil (insomnie, apnées, syndrome des jambes sans repos…). Parmi eux, seulement 18% suivent un traitement. "Depuis une quinzaine d’années, les lourdes conséquences physiques et psychologiques du manque de sommeil sont désormais prouvées. Le problème, c’est que ce message n’est pas passé auprès du grand public. Les gens ne font pas de leur sommeil une priorité, alors que ça devrait être un temps incompressible du quotidien", déplore le Dr Sylvie Royant-Parola, présidente du Réseau Morphée, psychiatre et médecin spécialiste du sommeil. "Quand on ne dort pas bien sur une longue période, et qu’on ne comprend pas pourquoi, il faut consulter", insiste-t-elle.

L'étude révèle également que dormir plus de huit heures par nuit peut aussi être associé à une augmentation de l'athérosclérose, notamment chez les femmes.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité