Publicité

QUESTION D'ACTU

Adolescence

Chez les garçons, il est possible de soigner le retard pubertaire sans testostérone

D’ordinaire, les garçons atteints d’un retard pubertaire sont traités grâce à la testostérone. Une nouvelle étude montre qu’un traitement hormonal, le letrozole, a des résultats similaires. 

Chez les garçons, il est possible de soigner le retard pubertaire sans testostérone zdravinjo/iStock

  • Publié 08.01.2019 à 09h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Lorsqu’à 14 ans, aucun des signes de la puberté n’est apparu chez un garçon, on parle de retard pubertaire. Ces signes sont le grossissement des testicules, l’apparition d’érections spontanées, de poils pubiens et sous les aisselles, la mue de la voix, etc. Pour soigner ce retard pubertaire, les médecins prescrivent des injections de testostérone, mais une étude vient remettre en question cette pratique. Des chercheurs finlandais montrent que l’usage d’un traitement hormonal, le letrozole, est aussi efficace. Leurs résultats sont parus dans The Lancet. 

30 garçons participants 

Le letrozole est un inhibiteur de l’aromatase, c’est-à-dire qu’il annule l’action de l’aromatase, une enzyme qui produit des oestrogènes. Dans cette recherche, les scientifiques finlandais ont réparti 30 garçons atteints de retards pubertaires et âgés de 14 ans en deux groupes. Le premier a reçu six injections intra-musculaires de testostérone toutes les 4 semaines pendant 6 semaines. Le second groupe a reçu du letrozole tous les jours pendant 6 mois. 

Plus d’efficacité pour le traitement hormonal 

Tous ont été suivis six mois après le traitement. Pendant celui-ci, les concentrations en hormone tunéinisante, en hormone inhibine B, en hormone folliculostimulante toutes trois liées à la fertilité et en testostérone étaient plus élevées chez les garçons qui ont reçu le traitement hormonal.

Du début jusqu’à la fin, la croissance des testicules était plus importante dans ce groupe, de 7,2 mL contre 2,2 mL chez les garçons qui ont reçu de la testostérone. Aucun effet secondaire grave n’a été constaté. Pour les chercheurs finlandais, le letrozole est une alternative efficace aux traitements par testostérone dans le cas de garçons atteints de retards pubertaires. 

Une mise en garde de l’ANSM

Le letrozole est un médicament déjà utilisé pour les femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein. En 2016, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé avait publié une mise en garde à l’égard de ce type de traitements, dans le cas où ils sont utilisés en plus des hormones de croissance pour soigner un retard pubertaire. Dans cette nouvelle étude, il est employé seul, cela pourrait donc permettre de réétudier l’intérêt de ce médicament, en s’intéressant aux conséquences à long terme de son administration. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité