Publicité

QUESTION D'ACTU

Nature Communications

Les régimes sans gluten ne sont pas forcément bons pour la santé

L’amélioration du confort intestinal chez les personnes en bonne santé lors d'un régime sans gluten est plus liée à la quantité de fibres qu’à la réduction de gluten.

Les régimes sans gluten ne sont pas forcément bons pour la santé Deagreez / istock

  • Publié 18.11.2018 à 10h53
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est devenu une vraie tendance, mais les régimes sans gluten sont-ils recommandés pour les personnes non allergiques ? Des chercheurs de l'Université de Copenhague se sont penchés sur la question. Leur étude, publiée dans Nature Communications, montre que l’amélioration du confort intestinal chez les personnes en bonne santé lors d'un régime sans gluten est plus liée à la quantité de fibres qu’à la réduction de gluten.

Les fibres

60 adultes danois souffrant de ballonnements ont suivi, pendant huit semaines, un régime pauvre en gluten (2 g de gluten par jour) ou un régime riche en gluten (18 g de gluten par jour), séparés par une période de sevrage d'au moins six semaines avec une alimentation habituelle (12 g de gluten par jour). Les deux régimes comprenaient la même quantité de fibres alimentaires. Cependant, la composition des fibres différait sensiblement de l’un à l’autre : les fibres du blé et du seigle ont été remplacées dans un des deux régimes par celles de légumes, de riz complet, de maïs, d’avoine et de quinoa.

En se basant sur leurs observations de la modification des modes de fermentation alimentaire des bactéries intestinales, les chercheurs en ont conclu que les effets des régimes à faible teneur en gluten chez les personnes en bonne santé ne sont pas principalement dus à une diminution de la consommation de gluten, mais plutôt à une modification de la composition des fibres alimentaires.

Un signal d'alarme

Les régimes à faible teneur en gluten sont déjà proposés aux patients atteints de maladies inflammatoires de l'intestin et du syndrome du côlon irritable, troubles qui touchent jusqu'à 20 % de la population. Mais "notre étude est un signal d'alarme pour l'industrie alimentaire. L'absence de gluten n'est pas nécessairement aussi bonne pour la santé que les gens le pensent, car la plupart des aliments sans gluten disponibles sur le marché aujourd'hui sont massivement dépourvus de fibres alimentaires", concluent les chercheurs. Aujourd’hui, l’industrie du sans gluten pèse près de 3 milliards d’euros.

Le gluten est une protéine que l’on trouve essentiellement dans de nombreuses céréales, à commencer par le blé. Elle est donc présente un peu partout dans des aliments de base : pain, pâtes, pizzas, plats préparés industriels et même dans certaines charcuteries.

Parmi les intolérants au gluten, on retrouve ceux qui sont réellement atteints de la maladie cœliaque, mais également les "hypersensibles" (sensibilité non cœliaque au gluten ou SNCG). Une hypersensibilité qui se traduit par des ballonnements, une mauvaise digestion ou encore des flatulences, mais aussi par des signes plus généraux : fatigue, difficultés cognitives ou perturbation de l’humeur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité