Publicité

QUESTION D'ACTU

Particules fines

Pollution : utiliser des filtres à particules chez vous diminue votre exposition

Pour lutter contre la pollution de l’air et les particules fines, qui sont la cause de nombreuses maladies, des chercheurs américains ont montré qu’utiliser des filtres à particules à domicile permet de protéger sa santé.

Pollution : utiliser des filtres à particules chez vous diminue votre exposition struvictory/iStock

  • Publié 14.11.2018 à 14h14
  • |
  • |
  • |
  • |


La pollution de l’air, particulièrement les particules fines, a des effets néfastes sur notre santé. Des chercheurs ont démontré que l'exposition à long terme aux particules fines accroît le risque de cancer chez les personnes âgées ou encore des infections respiratoires inférieures aiguës chez les enfants. Un rapport de l'Agence européenne de l’environnement a estimé à 500 000 le nombre de morts prématurés par an en Europe à cause des particules fines.

Des filtres cardioprotecteurs

Mais ces risques pour la santé pourraient être atténués grâce à l’utilisation d’un purificateur d’air de maison qui contient des filtres contre les particules, selon une étude récente. Publiée dans le JAMA, elle a révélé que trois jours d'utilisation d'un purificateur d'air à domicile réduit considérablement l'exposition des personnes âgées en milieu urbain aux particules fines. L’utilisation de cet appareil a également largement contribué à la diminution de leur tension artérielle, montrant ainsi que les filtres à particules sont potentiellement cardio-protecteurs.

Il n’est pas nécessaire que le purificateur soit sophistiqué pour avoir des effets positifs sur la santé. "Les résultats montrent qu'une simple intervention pratique utilisant des unités de filtration d'air intérieures peu coûteuses peut aider à protéger les personnes à risque des effets néfastes sur la santé de la pollution de l'air par des particules fines", a déclaré Robert Brook, l'auteur principal de l’étude.

Une étude menée sur des personnes âgées

L’étude menée par ce dernier et son équipe de chercheurs de l’Université de Michigan (États-Unis), s’est concentrée sur la pollution de l’air dans les salons et les chambres à coucher de logements pour personnes âgées à faible revenu à Detroit. Au total, quarante personnes ont participé à cette étude randomisée entre 2014 et 2016.

Chaque personne a expérimenté trois scénarios différents pendant trois jours : un filtre à air fictif (un système de filtration de l'air sans filtre), un système de purification de l'air à faible efficacité et un système de purification de l'air à haute efficacité. Leur tension artérielle a été mesurée quotidiennement et chaque participant portait un moniteur d’air individuel afin de déterminer son exposition personnelle à la pollution atmosphérique.

Améliorer la qualité de l’air pour protéger la santé publique

Les résultats de l’étude ont montré que, grâce au filtrage, l’exposition aux particules fines a été réduite de 40% et la pression artérielle des participants a diminué. "Les avantages étaient encore plus marqués chez les personnes obèses présentant une réduction de la pression artérielle systolique de 6 à 10 mm Hg", a expliqué Robert Brook. Et si les purificateurs d'air à haute efficacité réduisent davantage l'exposition aux polluants, ils ne font pas baisser la pression artérielle des personnes de manière plus significative que les purificateurs d'air à faible efficacité. Il n’est donc pas nécessaire d’acquérir une machine coûteuse pour obtenir les effets bénéfiques sur sa santé.

Par ailleurs, les chercheurs notent que les normes de qualité de l’air mises en place par les pouvoirs publics aux États-Unis ne sont pas suffisantes pour protéger notre santé. Leur étude a été menée dans un environnement propre qui respecte les normes de qualité de l’air existantes pour les particules fines. Malgré cela, l’utilisation des purificateurs d’air a présenté des effets bénéfiques non négligeables. Preuve pour Robert Brook, que "de nouvelles améliorations de la qualité de l'air peuvent encore protéger davantage la santé publique."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité