Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès américain de cardiologie

Fibrillation auriculaire : les patients ont également des risques de lésions cérébrales

Presque la moitié des patients atteints de fibrillation auriculaire (FA) auraient aussi des lésions cérébrales occultes.

Fibrillation auriculaire : les patients ont également des risques de lésions cérébrales geckophotos / istock

  • Publié 14.11.2018 à 14h50
  • |
  • |
  • |
  • |


La fibrillation auriculaire se caractérise par un rythme cardiaque irrégulier et parfois trop rapide, qui peut entraîner des caillots sanguins, des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou encore une insuffisance cardiaque. Une nouvelle étude récemment présentée au congrès de l'American Heart a révélé que beaucoup de patients atteints de fibrillation auriculaire (FA) ont également des signes de lésions cérébrales, sans symptômes apparents. 

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont étudié les cas de 246 patients : 198 avec fibrillation auriculaire et 48 sans. Ils les ont ensuite tous testés, pour voir s’ils présentaient ou non quatre biomarqueurs généralement associés aux lésions cérébrales.

Problèmes neurodégénératifs ultérieurs

Ils ont constaté que les taux de trois de ces biomarqueurs étaient significativement plus élevés chez les patients atteints de fibrillation auriculaire. 41% des malades atteints de fibrillation auriculaire présentaient des signes d'au moins un type de lésion cérébrale, sans symptômes apparents.

"Nous pensons que les patients atteints de fibrillation auriculaire souffrent de lésions cérébrales", a déclaré Oxana Galenko, biologiste et directrice de l'étude. "Il devient absolument essentiel d'en identifier les marqueurs et d'aider ces patients, qui courent un plus grand risque d'avoir des problèmes neurodégénératifs ultérieurs, comme le déclin cognitif et la démence", ajoute-t-elle. De fait, si les personnes atteintes de fibrillation auriculaire souffrent effectivement aussi de lésions cérébrales occultes, elles courent un risque plus élevé de développer une maladie neurodégénérative en rapport avec la mort des neurones du cerveau.

La fibrillation auriculaire en France

Entre 2,7 et 6,1 millions d'Américains souffrent de cette maladie, qui cause 750 000 hospitalisations et 130 000 décès chaque année aux Etats-Unis. On estime qu’il y a environ 600 000 à 1 million de personnes victimes de fibrillation atriale en France*. Les deux tiers de ces sujets sont âgés de plus de 75 ans, et la plupart d’entre eux sont des femmes.

Source : La fibrillation atriale : données démographiques

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité