Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès européen de cardiologie

Fibrillation auriculaire: 4 patients sur dix auraient des lésions cérébrales sans le savoir

Certaines personnes atteintes de fibrillation auriculaire, un trouble du rythme cardiaque, ont des lésions cérébrales alors qu’ils n’ont jamais fait d’attaque cardiaque ou accident vasculaire cérébral (AVC).  Cela pourrait expliquer pourquoi certains d’entre eux souffrent de démence. 

Fibrillation auriculaire: 4 patients sur dix auraient des lésions cérébrales sans le savoir sanjagrujic/iStock

  • Publié 27.08.2018 à 21h00
  • |
  • |
  • |
  • |


10 % des personnes de plus de 80 ans sont atteintes de fibrillation auriculaire. Ce trouble du rythme cardiaque fréquent peut provoquer un accident vasculaire cérébral (AVC), par migration d'un caillot formé dans l'oreillette du cœur, ou une insuffisance cardiaque.

Des chercheurs canadiens, de l’université de McMaster à Hamilton, montrent dans une étude que sur 10 personnes de plus de 65 ans atteintes de fibrillation auriculaire cardiaque, 4 ont des lésions au cerveau. Leurs résultats ont été présentés lors du congrès de l’European Society of Cardiology qui se tient jusqu’au 29 août à Munich en Allemagne. 

Aucun n’a été victime d’un AVC

Leur étude porte sur 1 389 patients âgés de plus de 65 ans et atteints de fibrillation auriculaire. Aucun d’entre eux n’avait eu d’AVC ou d'attaque auparavant. Après plusieurs examens d'imagerie de cerveau, les chercheurs ont constaté que 41 % d’entre eux avaient des lésions cérébrales non-identifiées jusqu’alors. "Ces lésions cérébrales peuvent déclencher un déclin cognitif", détaille David Conen, l’un des auteurs de cette étude.  

La démence pour conséquence 

L’AVC donne généralement une déficience lorsqu'il est important, mais de petites embolies à répétition, qui donnent de micro-infarctus du cerveau peuvent être l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes sont atteintes de démence vasculaire car l’accident peut provoquer des lésions cérébrales asymptomatiques mais cumulatives.

Depuis plusieurs années, les scientifiques s’interrogeaient sur les cas de démence chez des personnes atteintes de fibrillation auriculaire qui n’avaient jamais été victime d’AVC. Ces nouveaux résultats sont une première piste de réflexion, même si les chercheurs doivent poursuivre leur travail afin de vérifier que les patients touchés par ces lésions cérébrales souffrent bien de troubles cognitifs.

La démence se traduit par une dégradation des capacités cognitives : perte de mémoire, difficulté à effectuer certains raisonnements ou à réaliser certaines activités, etc. D’après l’Organisation mondiale de la santé, 50 millions de personnes en souffrent à travers le monde. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité