Publicité

QUESTION D'ACTU

Dilemme

Zona : plus efficace, le vaccin adjuvant recombinant a aussi plus d’effets indésirables

De nouveaux travaux portant sur la comparaison des vaccins contre le zona montrent qu'un nouveau vaccin adjuvant recombinant s’avérerait plus efficace pour prévenir les douleurs post-zoostériennes que le Zostavax, un vaccin vivant atténué plus ancien. Mais il comporte aussi des inconvénients.

Zona : plus efficace, le vaccin adjuvant recombinant a aussi plus d’effets indésirables Bojan89/iStock

  • Publié 27.10.2018 à 19h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Entre plus d’efficacité et plus d'effets indésirables, les personnes atteintes d’un zona vont pouvoir choisir. Dans une nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal, des chercheurs ont établi une revue systématique des études cliniques portant sur plus de 2 millions de patients âgés de 50 ans.

Les résultats suggèrent que le vaccin adjuvant recombinant, un nouveau vaccin contre le zona récemment mis sur le marché à l'étranger, était plus efficace contre que le vaccin vivant atténué, plus ancien, mais qu'il comportait également un risque plus élevé d'effets secondaires. A noter que le Zostavax, le vaccin vivant atténué disponible en France, est très efficace en une seule injection à partir de 65 ans : il réduit de 70% le risque de douleurs après un zona.

Choisir entre plus de sûreté et plus d'efficacité

Autorisé en Europe depuis le 21 mars 2018 chez les personnes âgées de 50 et plus mais encore indisponible en France, le Shingrix est un vaccin adjuvant recombinant sous-unitaire. Des tests ont confirmé qu’il était plus efficace pour réduire les cas de douleurs après un zona que le Zostavax, un vaccin vivant atténué et disponible en France depuis juin 2015. Toutefois, le Shingrix entraîne aussi 30% d’effets indésirables supplémentaires, comme des douleurs, des rougeurs ou un gonflement sur le site d’injection.

"Il n'y avait pas eu d'études comparatives comparant les vaccins contre le zona, de sorte que les décideurs, les cliniciens et les patients peuvent désormais utiliser les résultats de notre revue systématique pour prendre une décision concernant l'utilisation de ces vaccins", explique Andrea Tricco, chercheuse à l'Institut de connaissances Li Ka Shing de l'Hôpital St. Michael et professeur agrégée à l'école de santé publique Dalla Lana de l'Université de Toronto,

"Si vous devez choisir entre deux vaccins et que vous avez la preuve qu'un des vaccins est un peu plus efficace, ou un peu plus sûr que l'autre, alors vous êtes peut-être plus disposé à prendre le vaccin le plus sûr ou le plus efficace", conclut-elle.

Un vaccin disponible pour les plus de 65 ans

Très douloureux et invalidant, le zona est une infection virale qui survient lors de la réactivation du virus responsable de la varicelle, qui se tenait quiescent dans une partie du système nerveux. Se manifestant par une éruption cutanée douloureuse, il se guérit la plupart du temps sans séquelle, même si des douleurs très intenses et difficiles à contrôler peuvent persister plusieurs mois.

Il peut cependant être à l’origine de complications graves chez les personnes à risque comme les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées, les diabétiques ou les personnes en déficit immunitaire (infection par le VIH, cancer…). D’après une étude parue dans le Journal of the American College of Cardiology, les personnes souffrant d’une réactivation du virus de la varicelle présentent aussi plus de risque de souffrir de troubles cardiovasculaires mortels.

C’est pour ces raisons que le vaccin contre le zona fait désormais partis des vaccins recommandés pour les adultes de 65 à 74 ans révolus. La dose de Zostavax, seul vaccin actuellement sur le marché français, peut être administrée en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière. Néanmoins, les personnes très immuno-déprimées ne doivent pas se faire vacciner puisqu'il s'agit d'un vaccin vivant atténué.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité