Publicité

QUESTION D'ACTU

Recommandations canadiennes

Zona : un vaccin pour protéger les seniors

Vacciner les plus de 60 ans réduirait de moitié le risque de zona et de douleurs chroniques associées. Recommandée en France, cette vaccination n’est toujours pas disponible.

Zona : un vaccin pour protéger les seniors IMAGEBROKER/IMAGO/SIPA

  • Publié 17.02.2015 à 12h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Le zona, qui se caractérise par une éruption cutanée douloureuse, est provoqué par une réactivation du virus de la varicelle. Celle-ci survient de nombreuses années après avoir contracté la varicelle, à l’occasion du vieillissement ou d’une immunodépression.

 

50% de risque après 80 ans

Près de 90% des enfants ont la varicelle et plus de 20% des adultes après 50 ans sont susceptibles de développer un zona. Mais ce sont surtout les personnes les plus âgées qui sont les plus à risque : une personne de plus de 80 ans sur deux souffrira d'un zona. Une vaccination contre le zona existe et est aujourd’hui recommandée par la Société Canadienne de la Douleur pour les plus de 60 ans.

 

Des complications longues et douloureuses

Au-delà de son caractère très désagréable, le zona est associé dans 20% des cas à des névralgies, dites « post-zostériennes », souvent invalidantes. Les antiviraux spécifiques, même donnés précocement, ne préviennent pas ces douleurs qui évoluent dans un cas sur deux vers des douleurs chroniques parfois insupportables.

La vaccination réduirait de 50% le risque de zona et de 66% le risque de ces névralgies chroniques. La Société Canadienne de la Douleur prends donc aujourd’hui fermement position en faveur de la vaccination des sujets les plus à risques : les plus de 60 ans et les patients immunodéprimés (sauf en cas d’infection à VIH).

 

Vaccination toujours indisponible en France

En France, la vaccination contre le zona des adultes de 65 à 74 ans est recommandée depuis décembre 2013 par le Haut Conseil de la Santé Publique, avec un schéma vaccinal à une dose. Pourtant, plus d’un an après, cette vaccination n’a toujours pas passé le cap des diverses commissions d’autorisation, sans même parler du remboursement.

La principale raison à l’origine de ce retard est que la protection conférée par la vaccination semble s’atténuer au bout de 10 ans alors même que les sujets les plus à risque sont ceux de plus de 80 ans. Or, aucune politique de revaccination n’a été mise au point car cette vaccination est encore récente, mais c’est le processus normal.

 

Au Canada, il existe depuis quelques années une vaccination des enfants contre la varicelle, mais la vaccination contre le zona est nécessaire car on estime que la circulation du virus de la varicelle restera élevée pendant encore 50 ans. Alors que la vaccination antivaricelleuse n’est pas pratiquée en France, peut-être est-il temps de suivre le modèle de nos « cousins » canadiens pour le zona.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité