Publicité

QUESTION D'ACTU

Fasciculation

Tremblement des paupières : une pathologie peut se cacher derrière le spasme

Avoir l’œil qui saute ou la paupière qui tremble nous est déjà tous arrivés. Ces épisodes de brèves contractions musculaires involontaires, sont le plus souvent passagers et bénins. Mais dans des cas très rares, ils peuvent être le signe d’une pathologie plus grave.

Tremblement des paupières : une pathologie peut se cacher derrière le spasme seb_ra/iStock

  • Publié 23.10.2018 à 17h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Les causes de tremblement des paupières ("fasciculations") peuvent être multiples mais, en général, c’est la fatigue qui les provoque. Le stress, les yeux secs ou fatigués, le manque de sommeil ou de magnésium, une activité physique trop intense et une exposition prolongée aux écrans sont d’autres sources pouvant entraîner cette réaction.

Un spasme a priori sans gravité…

Ce phénomène provoque de la gêne et de l'inconfort mais il est sans gravité et non douloureux. Plutôt rassurant. Ces tressautements de la paupière intervenant sans raison apparente sont appelés "blépharospasme" par les médecins, blépharon signifiant "paupière" en grec.

Ces fasciculations peuvent également s’étendre à d’autres organes du corps humain. Les bras, les jambes ou la langue peuvent aussi se mettre à trembler. Cela dit, les paupières, ainsi que la langue, sont les plus fréquemment touchées.

… qui peut parfois révéler une pathologie sévère

Si l’on est sujet à des tremblements de paupière fréquents et si le phénomène dure pendant plusieurs semaines de façon continue, il est préférable de consulter un médecin. Ce dernier pourra aller jusqu’à faire passer un électromyogramme afin de détecter s’il s’agit ou non d’une pathologie sévère.

Dans de très rares cas des épisodes de fasciculation peuvent être le signe de certaines atteintes neurologiques comme la sclérose en plaques, la maladie de Charcot, le syndrome de Gilles de la Tourette ou encore la maladie de Lyme.

Le magnésium, facteur clé

Pour ceux dont les fasciculations ne sont pas le signe d'une maladie grave, une meilleure hygiène de vie pourra permettre de s'en débarrasser. Ainsi, il est conseillé d’améliorer son sommeil, diminuer les doses de caféine, voire de faire une cure de potassium. L’alimentation doit elle aussi être modifiée et il est préférable de privilégier des aliments riches en magnésium tels que des légumes verts, céréales complètes, oléagineux, légumineuses, certaines eaux minérales…

La perte en magnésium, l’un des facteurs causant ces tressautements, doit être suivie avec vigilance. En effet, elle peut augmenter la vulnérabilité au stress et conduire à une sensation d’épuisement ou à une fatigue chronique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité