Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Epilepsie : les femmes enceintes ont cinq fois plus de risques de mourir pendant leur grossesse

Les femmes épileptiques ont cinq fois plus de risques de mourir pendant leur grossesse que les autres. Des chercheurs s'en inquiètent. 

Epilepsie : les femmes enceintes ont cinq fois plus de risques de mourir pendant leur grossesse DeanDrobot / istock

  • Publié 06.10.2018 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour une femme danoise, le risque de mourir pendant sa grossesse est minime, sauf si elle est épileptique. Dans ce cas précis, le risque est multiplié par cinq, selon une nouvelle étude épidémiologique publiée dans la revue Neurology. La même association a été observée aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, avec des chiffres encore plus inquiétants (les risques y seraient multipliés par dix).

Sur environ deux millions de femmes enceintes - dont 12 000 femmes épileptiques - 176 Danoises sont décédées pendant leur grossesse. Cinq d'entre elles étaient épileptiques."Cela signifie que les femmes épileptiques constituent un groupe à risque que nous devrions envisager de suivre de plus près", analyse Jakob Christensen, co-auteur de l’étude. "Bien que le risque absolu soit faible, nous devons nous demander comment mieux suivre les femmes enceintes épileptiques qu'aujourd'hui", ajoute-t-il.

Les causes de la mort

On estime que 600 000 personnes souffrent d’épilepsie en France. Près de la moitié d’entre elles sont âgées de moins de 20 ans. À l’échelle mondiale, l’incidence de la maladie serait de 50 à 100 cas pour 100 000 habitants, soit 60 millions de malades. Selon l’essai, les causes de la mort des femmes enceintes épileptiques sont les mêmes que les causes de la mort des autres femmes enceintes : accident, cancer, suicidecaillots sanguins... Simplement, cela arrive plus fréquemment chez les épileptiques.

"Nous ne pouvons pas produire de statistiques sur les causes de décès sur la base de cinq femmes enceintes épileptiques décédées, mais nous pouvons conclure avec une grande certitude statistique que les femmes enceintes épileptiques meurent cinq fois plus souvent que les autres femmes enceintes", indique encore Jakob Christensen. Pour lui, une des causes de leur mort est qu’aucun médecin ne veut prendre l’entière responsabilité de suivre la grossesse et la santé d’une femme épileptique ; les neurologues, les gynécologues et les médecins traitants se renverraient sans cesse la balle.

Un véritable "orage" parcourant de nombreux neurones

D’une manière générale, les personnes épileptiques ont un taux de mortalité plus élevé que le reste de la population. Pour les femmes en âge de procréer, le taux de mortalité est quinze fois plus élevé. Le risque relatif de décès est donc plus faible pour les femmes épileptiques qui sont enceintes que pour toutes les femmes épileptiques, ce qui peut être dû au fait que ce sont toujours les femmes en meilleure santé qui tombent enceintes.

Précisons tout de même que la majorité des femmes épileptiques peuvent avoir des enfants en bonne santé. L’épilepsie est une affection neurologique (du système nerveux). Elle se caractérise par des décharges brusques et excessives d’influx nerveux (signaux électriques) dans le cerveau, véritable "orage" parcourant de nombreux neurones. Cette maladie donne lieu à des crises d'épilepsie qui peuvent se reproduire durant plusieurs mois, voire pendant des années. C’est pourquoi on distingue l’épilepsie "maladie", des crises épileptiques, qui surviennent de façon isolée.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité