Publicité

QUESTION D'ACTU

Antibiotiques

Pour traiter l’appendicite, on a trouvé une alternative à l’opération

Contrairement à ce que l'on pense, il est possible de traiter certaines crises d'appendicite uniquement avec des antibiotiques, donc sans chirurgie. On vous explique. 

Pour traiter l’appendicite, on a trouvé une alternative à l’opération MariaBobrova / stock

  • Publié 27.09.2018 à 15h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour les enfants, la crise d’appendicite est souvent synonyme du premier passage sur le billard. Pourtant, selon une nouvelle étude, il est possible d’en traiter certaines à l’aide d’antibiotiques, sans chirurgie. On parle ici des crises d’appendicite traitées au début de l’infection.  

Les chercheurs avaient pour objectif de "déterminer le taux de récidive tardive de l'appendicite après une antibiothérapie pour le traitement de l'appendicite aiguë non compliquée." Pour ce faire, 530 patients finlandais (201 femmes ; 329 hommes) âgés de 18 à 60 ans, tous souffrant d’une crise d’appendicite, ont été répartis en deux groupes. Les membres du premier se sont fait enlever l’appendicite (273), les patients du second ont reçu un traitement antibiotique (257).

Récidive

L’antibiothérapie s’est faite avec de l’ertapénem intraveineux pendant 3 jours, suivi de 7 jours de lévofloxacine et de métronidazole administrés par voie orale. En plus des 70 patients ayant initialement ingéré des antibiotiques mais qui ont subi une appendicectomie au cours de la première année de traitement, 30 autres patients traités aux antibiotiques ont subi une appendectomie entre 1 et 5 ans après la crise. L'incidence de récidive de l'appendicite était de 34% après 2 ans, 35,2% après 3 ans, 37,1%  après 4 ans et 39,1% après 5 ans.

Différence significative concernant les congés de maladie

Sur les 85 patients du groupe traité aux antibiotiques qui ont ensuite subi une appendicectomie, 76 avaient eu une appendicite non compliquée, 2 une appendicite compliquée et 7 n'avaient pas eu d'appendicite du tout. Après 5 ans, le taux global de complications était de 24,4 % dans le "groupe appendicectomie" et de 6,5 %  dans le "groupe antibiotiques". Il n'y avait pas de différence entre les groupes quant à la durée du séjour à l'hôpital, mais il y avait une différence significative concernant les congés maladie (11 jours de plus pour le groupe de l'appendicectomie).

"Les résultats à court terme appuient l'utilisation des antibiotiques comme solution de rechange à la chirurgie pour le traitement de l'appendicite aiguë non compliquée", concluent les scientifiques. Ils avertissent néanmoins que "les résultats à long terme ne sont pas connus".

Le nombre d’appendicectomies diminue 

L’appendicite aiguë est une inflammation soudaine d’un diverticule du côlon droit appelé appendice. Elle est due à son obstruction, notamment par des matières fécales. Survenant surtout chez les jeunes de moins de 20 ans, elle provoque de vives douleurs dans le bas du ventre, à droite.

En France, la fréquence des interventions chirurgicales pour appendicite reste importante. En 2009, le pays se situait, en ordre décroissant d’interventions, au huitième rang des 22 pays de l’Union Européenne. Cependant, le nombre d’appendicectomies sur le territoire français a fortement diminué ces dernières années.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité