Publicité

QUESTION D'ACTU

Journal of Clinical Oncology

Vers un test sanguin pour dépister plus tôt le cancer du pancréas

La recherche progresse dans l'élaboration d'un nouveau test permettant de dépister rapidement les biomarqueurs du cancer du pancréas dans une simple goutte de sang.

Vers un test sanguin pour dépister plus tôt le cancer du pancréas dragana991 / stock

  • Publié 20.09.2018 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Parce qu’il n’est généralement pas découvert assez tôt, le cancer du pancréas est l’un des plus meurtriers. De nouveaux tests sanguins mis au point par divers groupes de chercheurs visent à détecter la maladie plus en amont. Une étape vient d’être franchie dans ce sens par des chercheurs suédois, dont l’étude a été rendue publique cette semaine dans le Journal of Clinical Oncology.

Les scientifiques ont analysé des échantillons sanguins de plus 300 malades souffrant de cancer du pancréas à différents stades. Ils les ont ensuite comparé à ceux de 800 personnes en bonne santé. "Notre test permet de détecter un cancer du pancréas de stade I ou II avec une efficacité de 96%, quand il n’est pas encore trop tard pour réaliser une intervention chirurgicale", explique le Pr Carl Borrebaeck, immunologiste et coauteur de l’étude.

Une très bonne sensibilité

Doté d’une très bonne sensibilité, ce nouveau test permet donc de dépister rapidement les biomarqueurs du cancer du pancréas dans une simple goutte de sang. "Nous envisageons qu'à l'avenir, les médecins pourraient effectuer ce type de test pour dépister les patients qui ne savent pas encore qu'ils sont atteints de la maladie", se félicitait en mai dernier le scientifique Jean Lewis, auteur d’une autre étude sur la question.

Les tests sanguins pour la détection précoce du cancer, connus sous le nom de biopsies liquides, constituent un enjeu majeur dans le monde de la recherche. L’équipe de Jean Lewis a mis au point un procédé électronique qui permet d’extraire les exosomes (véhicule de transport et d'expulsion de composants cellulaires, NDLR) directement du sang, sans que celui-ci ne soit traité, comme c’est le cas actuellement. "L’intérêt est de pouvoir analyser les exosomes sur place et voir s'ils sont porteurs des biomarqueurs du cancer que le professionnel de santé recherche", explique le scientifique.

Stratégie de dépistage primaire

Le test sanguin est par ailleurs portatif, peu coûteux et prend moins d’une heure. "Ce test pourrait être utilisé comme stratégie de dépistage primaire pour identifier les patients qui devraient par la suite subir des méthodes diagnostiques plus coûteuses et plus invasives comme la tomodensitométrie, l'IRM ou l'endoscopie", conclut le Dr Rebekah White, oncologue au Moores Cancer Center.

Tous les chercheurs précisent que d’autres recherches sont nécessaires pour terminer ce test sanguin, notamment dans le but de savoir jusqu’où il est possible de faire remonter le diagnostic du cancer du pancréas.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité