Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Maladie d'Alzheimer : pourquoi bien dormir la nuit réduirait les risques ?

Une étude menée sur des adultes vieillissants montre que les personnes qui se définissent comme très somnolentes pendant la journée sont presque trois fois plus susceptibles d’être atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Maladie d'Alzheimer : pourquoi bien dormir la nuit réduirait les risques ? monkeybusinessimages/iStock

  • Publié 07.09.2018 à 17h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Alzheimer est une maladie neurodégénérative, c’est-à-dire qu’elle agit sur le cerveau, et entraîne une perte progressive de la mémoire. Pour le moment, aucun traitement efficace ne parvient à lutter contre cette maladie mais une nouvelle étude pourrait bien avoir trouvé un moyen d’empêcher ou de ralentir son apparition.

Les chercheurs savent depuis longtemps que le manque de sommeil est commun chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. L’étude menée par des chercheurs de la prestigieuse Université John Hopkins aux États-Unis et publiée dans la revue Sleep, y ajoute que la mauvaise qualité du sommeil pourrait contribuer au développement de cette maladie.

Les envies de sieste, un mauvais présage

Leur étude a démontré que les personnes qui dorment beaucoup durant la journée sont quasiment trois fois plus susceptibles d’être, plus tard, atteints de la maladie d’Alzheimer. En cause : l’apparition du dépôt de la protéine bêta-amyloïde, une protéine que l'on retrouve dans les neurones de certaines maladies neurodégénératives comme d’Alzheimer, durant les trop importantes siestes diurnes.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont utilisé les données d’une étude à long terme lancée en 1958 par le National Institute on Aging (NIA) qui a suivi la santé de milliers de volontaires à mesure qu'ils vieillissaient. Ces derniers devaient répondre à un questionnaire entre 1991 et 2000 sur leur état de somnolence durant la journée. Ils ont ensuite mené une série d’évaluations par neuro imagerie afin d’identifier la présence ou non de la protéine bêta-amyloïde dans leur cerveau.

Une corrélation a été trouvée entre les réponses aux questionnaires et les imageries cérébrales : ceux qui ont déclaré un état somnolent durant la journée avaient presque trois fois plus de dépôts de protéines bêta-amyloïdes dans le cerveau que les autres.

Bien dormir la nuit réduirait l’apparition d’Alzheimer

Les chercheurs précisent que le mécanisme d’apparition de ces protéines en rapport avec les envies de sieste durant la journée reste flou. Cependant, une explication probable selon eux est que les sommeils perturbés ou insuffisants conduisent à l’état de somnolence et donc à l’apparition des protéines bêta-amyloïdes. Ainsi, de bonnes nuits de sommeil pourraient être un moyen efficace de prévenir, voire d’empêcher, l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Au-delà du sommeil, trois pratiques sont déjà connues pour prévenir l’apparition de cette maladie neurodégénératrice : le régime, les exercices physiques et une activité cérébrale régulière.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité