Publicité

QUESTION D'ACTU

Mon réseau cancer du sein

Cancer du sein : un réseau social et une application pour soutenir les patientes

Faciliter le quotidien des femmes touchées par le cancer du sein et de leurs proches : c’est le pari que s’est lancé Laure Guéroult-Accolas. En 2014, cette ancienne malade a créé Mon Réseau cancer du sein, une association qui joue aussi le rôle de réseau d’entraide entre patientes grâce à une application et à un site internet.

Cancer du sein : un réseau social et une application pour soutenir les patientes Wavebreakmedia/iStock

  • Publié 20.07.2018 à 14h35
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est parfois dans les épreuves les plus douloureuses que l'on trouve la force de se recontruire et de se dépasser pour aller encore plus loin. Laure Guéroult-Accolas en sait quelque chose.

En 2009, alors qu’elle a 39 ans, Laure Guéroult-Accolas se fait diagnostiquer un cancer du sein. "C'était en plein été et tous les centres d'accompagnement étaient fermés", se souvient-elle sur le site de 20 Minutes.

Seule face à ses doutes et à ses questions, la jeune femme se rend alors compte qu’il n’existe aucune structure capable de la mettre en relation avec d’autres patientes pour échanger autour de la maladie et de ses traitements, mais aussi de lui apporter du soutien et du réconfort dans l’adversité.

Elle a alors l’idée de créer un réseau de soutien pour les femmes atteintes du cancer du sein afin qu’elles puissent y trouver des réponses à leurs questions, des informations relatives aux traitements, mais aussi des annuaires de soignants ou d’associations proposant des soins de support comme des groupes de parole.

"Dès que nous passons le périph' ou que nous habitons une petite ville / un petit village, nous sommes aussi seules que ce que j’ai pu ressentir à Istanbul. Face à cette maladie, nous sommes confrontées à une multitude de questions. Et sur toutes ces questions j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de solitude. En échangeant avec d’autres patientes nous nous sommes rendues comptes qu’il serait formidable de pouvoir mettre en commun nos expériences, se soutenir."

Rompre l’isolement

À l’automne 2014, elle créé Mon réseau cancer du sein, premier lieu de rencontre et d’échange pour les femmes atteintes d’un cancer du sein. "J'avais besoin de soutien, de réponses et ne savais pas à qui m'adresser. Si on cherche du réconfort, une perruque, un kiné ou encore un bon soutien-gorge : ce réseau social vient combler ce manque", explique Laure Guéroult-Accolas.

Car c’est ce qui manquait jusqu’ici cruellement aux 54 000 femmes touchées chaque année par le cancer du sein : un lien social pour faciliter leur quotidien et celui de leurs proches et répondre à toutes leurs inquiétudes. C’est à cela que sert Mon réseau cancer du sein.

Trouver du soutien et des réponses

Aujourd’hui, 4 ans après sa création, Mon réseau cancer du sein a trouvé sa place chez les malades : 4 000 d’entre elles l’utilisent pour rompre avec l’isolement, partager et se soutenir, s’informer et enrichir ses connaissances, trouver des adresses utiles ou encore participer aux activités proposées. Doté d’une appli depuis 2016, le réseau favorise également l’échange entre soignants et patients.

Ainsi, 70% des utilisatrices ont révélé qu’elles se sentaient moins seules, mieux comprises, mieux informées et qu’elles avaient pu retrouver des adresses utiles. Parmi elles, Sandy, membre active du réseau : "Mon réseau cancer du sein, c’est comme une deuxième famille… Celle avec qui on peut partager ses souffrances, ses interrogations, ses états d’âmes, ses victoires ou ses défaites sans être jugée ou incomprise. Celle qui réconforte, qui informe et qui partage. Celle qui fait qu’on est plus seule. Elle est toujours là, dans les bons comme dans les mauvais moments. Parce qu’à nous TOUS on est plus fort, Mon réseau cancer du sein devrait être prescrit sur ordonnance et faire partie du protocole de soin !"

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité