Publicité

QUESTION D'ACTU

Herpès 6A et herpès 7

La maladie d'Alzheimer pourrait être causée par le virus de l'herpès

Suite à une étude post-mortem, des chercheurs ont découvert que les cerveaux atteints de la maladie d’Alzheimer contenaient deux fois plus de souches du virus de l'herpès que les cerveaux exempts de la maladie neurologique.

La maladie d'Alzheimer pourrait être causée par le virus de l'herpès DmitryPK / istock

  • Publié 08.07.2018 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


"Nous avons observé une augmentation de l'herpès virus humain 6A (HHV-6A) et de l'herpès virus humain 7 (HHV-7) chez les sujets atteints de la maladie d'Alzheimer comparativement aux témoins". Cette citation, extraite d’une nouvelle étude publiée dans la revue Neuron, va dans le sens d’une théorie controversée, soutenant que la maladie d'Alzheimer pourrait être déclenchée par un ou plusieurs virus affectant le cerveau.

"Nous avons construit des réseaux multi-échelles du virome associé à la maladie d'Alzheimer, intégrant des données génomiques, transcriptomiques, protéomiques et histopathologiques dans quatre régions du cerveau à partir de tissus humains post-mortem", expliquent les chercheurs. En d’autres termes, l’équipe a analysé presque 1000 cerveaux post-mortem de personnes touchés ou non par la maladie d'Alzheimer.

"Une idée assez ancienne"

Résultat : deux souches différentes du virus de l’herpès étaient présentes dans 40 à 50% des tissus, l’herpès 6A et l’herpès 7 (presque tout le monde porte des souches d’herpès, seulement à l’origine d’éruptions chez les jeunes enfants, NDLR). Par ailleurs, les cerveaux atteints de la maladie d’Alzheimer contenaient deux fois plus de ces souches que les cerveaux exempts de la maladie neurologique. Ces conclusions ont été reproduites dans deux autres cohortes indépendantes et géographiquement dispersées.
 
"La théorie selon laquelle les virus ou d’autres agents pathogènes pourraient jouer un rôle dans le développement de la maladie d’Alzheimer est une idée assez ancienne", rappelle à juste titre le docteur Benjamin Readhead, professeur adjoint à l’Arizona State University (États-Unis). Parce que les virus ont été trouvés à la fois dans les tissus  "Alzheimer" et "non-Alzheimer", les scientifiques ne peuvent pas simplement dire que l’infection par ces virus provoque la maladie d'Alzheimer, et des analyses supplémentaires sont indispensables.

Questions en suspens

Mais "l’une des vraies questions en suspens est d’essayer de déterminer dans quelle mesure ce que nous voyons pourrait être un facteur causal de la maladie", conclut Benjamin Readhea. Alzheimer et les démences apparentées touchent environ un million de malades en France. 100 000 à 150 000 nouveaux cas sont déclarés tous les ans.

La maladie d’Alzheimer a été récemment mise sous les projecteurs, la ministre de la Santé Agnès Buzyn ayant annoncé le déremboursement polémique de certains médicaments par la sécurité sociale. "Je confirme le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer, et ce n’est absolument pas pour des raisons budgétaires. C’est parce que ces médicaments ont été montrés par la HAS comme étant néfastes et entraînant beaucoup d’effets secondaires, avec des fractures et des chutes. Nous dé-remboursons pour que les gens ne les utilisent plus", a-t-elle expliqué, mercredi 30 mai, sur le plateau du "19/20" de France 3.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité