Publicité

QUESTION D'ACTU

Jugée comme "une personne à risque"

Alzheimer : une malade débarquée de force avec son mari par MSC Croisière

Alors qu’il fétait ses 50 ans de mariage sur un bateau de croisière, le personnel  a forcé un couple breton à débarquer dans les pouilles italiennes. En cause : Marie, atteinte de la maladie d'Alzheimer, est jugée comme une personne à risque par le personnel d’MSC Croisière.

Alzheimer : une malade débarquée de force avec son mari par MSC Croisière Rawpixel / Istock.

  • Publié 03.06.2018 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les troubles de désorientation et de mémoire causés par la maladie d'Alzheimer sont une source potentielle d'accidents, à domicile comme à l'extérieur.

Les incidents les plus courants sont liés à une utilisation défaillante des appareils domestiques. Leur usage est en effet rendu difficile par la maladie. Ainsi, un gaz mal éteint risque de causer des intoxications ou même des explosions. Par ailleurs, la personne âgée atteinte d'Alzheimer est souvent victime d'une forte désorientation qui la conduira à déambuler autour de son domicile ou dans la rue. Vulnérable, incapable de retrouver son chemin, celle-ci risque alors l'épuisement.

"Une discrimination lamentable"

Néanmoins, une surveillance assidue du malade permet d'éviter ces écueils, ce que n'a pas voulu entendre la compagnie de croisière MSC.

"Il n'y a pas d'autres mots : c'est une discrimination lamentable. On a une personne en difficulté, on la met dehors". Jean Mérel ne décolère pas. Alors qu’il fétait ses 50 ans de mariage avec sa femme sur un bateau de croisière, le personnel les a forcés à débarquer dans les pouilles italiennes. En cause : Marie, atteinte de la maladie d'Alzheimer, est jugée comme une personne à risque par le personnel d’MSC Croisière.

"Le médecin en a conclu que c'était une personne à risque"

"On a embarqué sur le bateau Musica de la compagnie MSC et je m'étais rendu compte qu'il était difficile de bloquer la porte [de la cabine] de l'intérieur", se souvient Jean au micro d'Europe 1. "J'ai demandé s'il était possible de sécuriser la porte pour éviter que mon épouse ne fasse une fugue dans la nuit", raconte-t-il. "On m'a emmené dans l'espace médical et le médecin en a conclu que c'était une personne à risque et que je lui avais dit que je craignais que ma femme se jette à l'eau", alors que "je n'ai jamais dit ça".

"Il m'a dit monsieur Mérel 'vous pouvez continuer à faire le voyage'. Je lui ai demandé 'qu'est-ce que vous faites de mon épouse, vous la jetez à l"eau ?'", explique-t-il. "On m'a incité à abandonner mon épouse”, conclut, scandalisé, Jean Mérel.

Demande de réparation

Le couple de retraité Breton doit ensuite débourser plus de 1000 euros pour prendre un avion qui les ramènera tristement à Marseille. L'avocat de l'association France Alzheimer envisage de demander réparation et de porter plainte.

La maladie d’Alzheimer a été mise sous les projecteurs cette semaine, la ministre de la Santé Agnès Buzyn ayant annoncé le déremboursement de certains medicaments par la sécurité sociale.

Déremboursement des médicaments anti-alzheimer

"Je confirme le déremboursement des médicaments anti-alzheimer, et ce n’est absolument pas pour des raisons budgétaires. C’est parce que ces médicaments ont été montrés par la HAS comme étant néfastes et entraînant beaucoup d’effets secondaires, avec des fractures et des chutes. Nous dé-remboursons pour que les gens ne les utilisent plus", a-t-elle expliqué, mercredi 30 mai, sur le plateau du "19/20" de France 3.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité