Publicité

QUESTION D'ACTU

Perturbateur endocrinien

Journée mondiale sans tabac : "le tabac perturbe gravement les hormones, surtout chez les femmes"

Le 31 mai célèbre la Journée mondiale sans tabac. L'occasion d'interviewer Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière et tabacologue.

Journée mondiale sans tabac : \ ckarlie / istock

  • Publié 31.05.2018 à 08h20
  • |
  • |
  • |
  • |


La France compte désormais un million de fumeurs en moins, passant de 13,2 millions de consommateurs de tabac à 12,2 millions, selon les données du Baromètre santé 2017 de Santé publique France publiées tout récemment. Qu’en est-il plus particulièrement des femmes ?

Bertrand Dautzenberg : le nombre du fumeuses a baissé, tout comme le nombre de fumeurs. Ce constat est plus particulièrement marqué chez les femmes de 55 à 64 ans (21% vs 18% en 2017). Si le nombre de fumeuses a moins baissé que le nombre de fumeurs ces dernières années, c’est parce que des générations de fumeuses remplaçaient des générations entière de non-fumeuses. Rappelons que pendant tout une période, les hommes fumaient et pas les femmes.

Y a-t-il des risques spécifiques liés au tabagisme féminin ?

Oui, dans la mesure où même si on le dit peu, le tabac est un redoutable perturbateur endocrinien. Les fumeuses voient donc leurs hormones perturbées, ce qui a un impact au niveau de leur puberté, leurs règles, leur contraception, leur ménopause… On constate par exemple une augmentation du nombre de cas de ménopauses précoces chez les femmes fumeuses (entre 23 et 30 % de plus). Et plus le tabagisme est important, plus l’effet toxique l'est également. 

De plus, le tabac augmente le risque de développer des cancers du sein et du col de l’utérus. Cette addiction est aussi très néfaste pour les femmes enceintes, bien évidemment.

Les stratégies de sevrage tabagique sont-elles les mêmes pour les hommes comme pour les femmes ?

La vraie différence réside plutôt dans la demande d’aide au sevrage tabagique. Les femmes demandent de l’aide pour arrêter de fumer et le revendiquent, alors que les hommes ont du mal à se faire aider, et si c’est le cas, ne l’assument pas toujours.

Pensez-vous que la cigarette électronique aide à arrêter de fumer ?

Incontestablement oui, toutes les études le prouvent. Mais attention : se mettre à vapoter est une bonne chose uniquement si vous êtes fumeur. Si vous ne l’êtes pas, il faut éviter de commencer la cigarette électronique. C’est comme les antibiotiques, on les prescrit uniquement s’il y a une infection.

Faut-il interdire le tabac en France ?

Non, ce serait une aberration. La France interdit la consommation de cannabis. Résultat : nous sommes un des plus gros consommateurs d’Europe. L’interdiction du tabac produirait les mêmes effets.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité