Publicité

QUESTION D'ACTU

Vigilance

Les varices multiplient par 5 le risque de thrombose veineuse et doublent le risque d'embolie

Souvent considérées comme un problème de santé mineur, les varices peuvent provoquer diverses complication mineures, dont des phlébites, ou thromboses, superficielles. Une étude montre que le risque de développer une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs est 5,3 fois plus élevés lorsque l'on a des varices. 

Les varices multiplient par 5 le risque de thrombose veineuse  et doublent le risque d'embolie fotoevent.stock/epictura

  • Publié 01.03.2018 à 12h45
  • |
  • Mise à jour le 01.03.2018 à 14h17
  • |
  • |
  • |


Les varices témoignent d’une fragilité chronique des veines du réseau veineux superficiel des jambes. Elles résultent de dilatations de ces veines superficielles des jambes. 

Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association atteste de l’existence d’un lien entre la présence de varices et le risque de thrombose veineuse des membres inférieurs.

Les varices témoignent d'une fragilité de la partie veineuse

On différencie en fonction de leur aspect et de leur taille les télangiectasies, les varices réticulaires et les varices vraies (de plus de 3 mm de diamètre).

Les varices peuvent poser des problèmes esthétiques mais aussi être la cause de signes divers, voire de complications. La sensation de jambes lourdes témoigne également le plus souvent d’un trouble du fonctionnement du système veineux des membres inférieurs, ou d'une insuffisance veineuse.

50% de la population âgée de plus de 40 ans a des varices de type réticulaire, plus fines que les varices vraies. D’après la société de chirurgie vasculaire et endovasculaire de langue française, entre 10 et 20 % de la population souffre de varices vraies. 

On parle de thrombose veineuse, ou de phlébite, lorsqu’un caillot de sang se forme dans une veine. Si elle n’est pas traitée à temps, elle peut dégrader la veine et son système de valvules qui assurent le drainage veineux et se transformer secondairement en maladie veineuse post-phlébitique ou en embolie pulmonaire. 

Augmentation du risque de thrombose veineuse profonde

Pour mener leur étude, les chercheurs ont collecté les données du système de santé taïwanais. Les patients ont été suivis entre 2001 et 2014, tous étaient âgés de 20 ans au minimum.

Une partie d’entre eux avait des varices, l’autre, considérée comme le groupe de contrôle, n’en avait pas. Parmi le premier groupe, 10 360 cas de thromboses sont apparus, ce qui représente 6,55 cas pour 1000 personnes chaque année. A l’inverse pour le groupe de contrôle, il y a eu 1980 cas, donc 1,23 cas pour 1000 personnes chaque année.

Cette différence est très significative et montre que le fait d'avoir des varices expose à un risque cinq fois plus élevé de développer une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs.

Risque également d'embolie pulmonaire 

Le risque d’embolie pulmonaire est aussi plus élevé dans le groupe des patients qui ont des varices, celui de maladie artérielle périphérique aussi. Pour ces deux complications, le risque est à peu près deux fois plus élevé pour ce groupe de personnes, par rapport à ceux qui n’ont pas de varices.

Cette étude observationnelle a toutefois certaines limites : certains facteurs de risque n’ont pas été pris en compte comme le tabagisme par exemple. Or les fumeurs ont plus de risques d’être atteint d’une phlébite. En France, 100 000 personnes sont atteintes par la phlébite des membres inférieurs chaque année, et 10 000 personnes décèdent d’une embolie pulmonaire. De plus, elle ne permet pas d'établir réellement une véritable relation de cause à effet.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité