Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention santé

Red Bull, Monster, Burn... : que risquons-nous en buvant des boissons énergisantes ?

Au Royaume-Uni, un homme de 56 ans a été victime d'une hémorragie cérébrale après avoir bu 25 canettes de Red Bull et de Monster. Les dommages cérébraux l'empêchent désormais de s'exprimer correctement. Que risquons-nous précisément en buvant des boissons énergisantes ?

Red Bull, Monster, Burn... : que risquons-nous en buvant des boissons énergisantes ? Krisdog/Epictura

  • Publié 05.02.2018 à 16h35
  • |
  • |
  • |
  • |


L’histoire de ce Britannique de 56 ans, hospitalisé pour une hémorragie cérébrale après avoir bu 25 canettes de boisson énergisante en 6 heures, réveille les consciences. En 2010, Nick Mitchell est pris d’atroces maux de tête en pleine nuit. Transporté en urgence à l’hôpital, il apprend qu’il souffre d’une surdose grave de caféine. Un scanner montre un saignement dans son cerveau : le Britannique fait une hémorragie cérébrale suite à l’augmentation de la pression artérielle à l’intérieur des artères du cerveau et donc, à la rupture d’un vaisseau sanguin.

En cas d’hémorragie cérébrale massive, les dommages cérébraux peuvent être très graves et entraîner un accident vasculaire cérébral (AVC). Nick Mitchell a finalement été opéré. S’il s’en est sorti, ce dernier a toujours du mal à s’exprimer à cause d’un manque d’oxygène dans le cerveau. Depuis, il alerte l’opinion publique des dangers liés aux boissons énergisantes comme Monster et Red Bull, qu'il considère aussi dangereuses que les drogues. 

Accro au Red Bull, elle perd la vue

En 2015, une mère de famille irlandaise qui avait développé une addiction au Red Bull et qui en consommait quelque sept litres par jour, avait fini par perdre la vue. Pendant cinq ans, cette jeune femme obèse a ignoré les violents maux de tête liés à sa consommation, se refusant à consulter un médecin. En lui faisant faire des examens, les médecins ont découvert que cette cécité était due à une hypertension intracrânienne idiopathique, causée par son obésité et liée à la quantité astronomique de sucre ingérée quotidiennement – l’équivalent d’environ 150 morceaux de sucre.

Que risquons-nous en buvant des boissons énergisantes ?

Les boissons énergisantes sont fortement déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes ainsi qu'aux enfants et aux adolescents. Principalement en raison de la présence de taurine (acide aminé soufré découvert dans la bile de bœuf), de vitamines du groupe B et de leur taux élevé de caféine. Si certaines marques se montrent plutôt raisonnables, d’autres plafonnent à des doses très importantes. C’est notamment le cas de Monster qui cumule par exemple dans une canette, l’équivalent de quatre tasses d’espresso. Les marques commercialisées outre-Atlantique peuvent aller jusqu’à 400 mg de caféine par litre de boisson. 

Une étude, présentée le 2 décembre 2013 au Congrès de radiologie de la Société Nord-américaine a également mis en évidence les effets délétères des boissons de type Red Bull, Monster ou Burn sur le cœur. "Il y a de nombreux effets secondaires associés à une consommation élevée de caféine, dont un rythme cardiaque élevé, des palpitations, une pression sanguine élevée et, dans les cas les plus graves, des crises cardiaques et des morts subites, avait expliqué l’auteur principal de l’étude", Dr Jonas Dörner. Les boissons énergisantes entrainent également des troubles du sommeil, des insomnies, de la nervosité et un taux élevé de stimulation, même lorsque la situation est calme. Une étude avait été menée sur le sujet en 2014 et publiée dans la revue British Journal of Nutrition. Alors boissons énergisantes oui, mais en petite quantité et sans alcool.

  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité