Publicité

QUESTION D'ACTU

Statistiques

Cancer : de plus en plus de patients survivent partout dans le monde

Les données de 37,5 millions de patients originaires de 71 pays et souffrant d'un des 18 cancers les plus répandus, ont permis de révéler que la survie après cette maladie a progressé de 5 ans partout dans le monde. Décryptage de l'étude. 

Cancer : de plus en plus de patients survivent partout dans le monde imagepointfr/Epictura

  • Publié 03.02.2018 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La survie après un cancer a augmenté dans le monde, selon l'étude Concord-3, publiée le 30 janvier dans la revue The Lancet. Menée à partir des données de 37,5 millions de patients originaires de 71 pays et souffrant d'un des 18 cancers les plus répandus entre 2000 et 2014, l’étude a démontré que le taux de survie a progressé aux États-Unis, au Canada, en Australie, Finlande, Nouvelle-Zélande, Norvège, Suisse  et Islande. En moyenne, le taux de survie a progressé de cinq années.

La Chine en avance pour leucémie aiguë lymphoblastique

C’est notamment le cas chez les Américaines et les Australiennes atteintes d’un cancer du sein (90%), dans 16 pays européens (85%), en Inde (66%) et en Europe de l'Est (71%). Le Danemark et la Suède en retard sur certaines maladies, affichent tout de même un taux de survie deux fois plus important qu’au Brésil et au Mexique. De même, 40 % des jeunes Chinois atteints d’une leucémie aiguë lymphoblastique (le cancer le plus répandu chez l’enfant) décèdent, contre seulement 10 % aux États-Unis, au Canada et dans 9 pays d’Europe occidentale. 

Les cancers des poumons et du foie, les plus meurtriers

Le cancer de l’estomac est un vrai problème de santé publique en Russie, mais se soigne assez bien au Japon, en Corée du Sud et en Asie du Sud-Est. Les résultats de l’étude démontrent également que les cancers du foie et des poumons sont les plus meurtriers, mais que les taux de survie se sont améliorés dans certaines régions du monde. Notamment en Corée du Sud (de 11 % à 27 %), au Portugal (8 à 19 %), en Norvège (6 à 19 %) et en Suisse (5 % à 17 %) pour le premier. Le taux de survie après un cancer des poumons s’est également amélioré dans 21 pays européens (7 à 13 %), au Japon (23 à 33 %), en Chine (8 à 20 %) et en Corée du Sud (10 à 25 %). Les cancers gastro-intestinaux en Asie du Sud affichent des taux de survie allant jusqu'à 69 %.

150 000 décès en France en 2017

Globalement, cette étude démontre une amélioration dans la prise en charge des patients et des traitements, mais pointe une disparité évidente selon les régions du monde. L'Institut national du cancer (INCa) a recensé 400 000 nouveaux cas de cancers en France en 2017 et 150 000 décès. "La mobilisation reste nécessaire", a estimé l'organisme lors de la remise du rapport annuel sur le plan cancer 2014-2019. Selon l’INCa, les nouveaux cas de cancers les plus fréquents chez l’homme sont ceux de la prostate (pas de chiffres communiqués sur l’année 2017), du poumon (32 300 nouveaux cas en 2017) et du côlon-rectum (24 000).

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité