Publicité

QUESTION D'ACTU

Eveil, compréhension

Les bébés sont capables de comprendre ce que nous pensons

Une étude menée par l’Université américaine d’Harvard avance qu’à partir de 10 mois, les bébés sont capables de mesurer la motivation d’une personne lorsqu’elle désire quelque chose.

Les bébés sont capables de comprendre ce que nous pensons marchibas/epictura

  • Publié 26.11.2017 à 08h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous le savons, les bébés ont de l’intuition. Mais selon une récente étude menée par des chercheurs de l'Université d’Harvard, les bébés âgés de 10 mois seraient même capables de comprendre implicitement certaines des motivations cachées qui influencent nos actions.
« Ils interprètent les actions des gens en termes de variables cachées (des paramètres physiques hypothétiques, ndlr), leurs efforts pour produire ces actions et la valeur des objectifs atteints », précise l'auteur principal de l’étude qui est publiée dans Science, Shari Liu.

Des bébés très attentifs

Les scientifiques ont ainsi montré à des bébés de 10 mois des vidéos dans lesquelles un personnage de dessin animé en forme de balle rebondissante, tentait d'atteindre des objectifs (d’autres petits personnages). Dans la première, la balle saute par-dessus un petit mur et refuse de sauter le moyen. Dans la deuxième vidéo, elle saute le mur moyen, mais refuse de franchir le grand mur, induisant tout de même l’idée qu’elle a plus de mérite puisqu’elle a fourni plus d’efforts. Enfin, dans la dernière vidéo, la balle rebondissante doit choisir entre les deux personnages qu’elles tentaient de rejoindre et s’en va vers celui de la première vidéo.
Une scène que les nourrissons ont regardée avec insistance, suggérant ainsi qu'ils étaient surpris de ce résultat, puisque la balle rebondissante aurait du rejoindre l’objectif qui lui a coûté le plus d’efforts.

Comment les bébés perçoivent-ils le monde ?

Ces études sur la « compréhension de l'action » s'appuient sur des années de recherche psychologique qui explorent la façon dont les enfants perçoivent le monde et discernent les causes des événements. « Au cours de nos expériences, nous avons constaté que les bébés semblaient plus dubitatifs lorsque la balle rebondissante choisissait l’objectif qui lui avait demandé le moins d’effort, démontrant ainsi qu'ils mesuraient le niveau de motivation et la valeurs des efforts fournis », précise Shari Liu.
Des recherches antérieures ont montré que les enfants pré-verbaux regardaient plus longuement les choses qu'ils trouvaient moins probables ou surprenantes, mais cette étude avance l’âge selon lequel l’intuition commence à se développer. D’après Shari Liu, il s’agit d’une découverte importante, permettant de mieux comprendre les racines de la compréhension des actions des autres.

En conclusion, ces résultats suggèrent que les nourrissons sont capables très tôt de calculer à quel point une personne apprécie quelque chose, en tenant compte de l'effort que celle-ci déploie pour l’obtenir.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité