Publicité

QUESTION D'ACTU

En quinze ans

Les écoliers ont perdu 20 minutes de sommeil

Selon un rapport remis à l’Education nationale, le temps de sommeil des enfants se réduit. Les nuits seraient 20 minutes plus courtes que 15 ans auparavant.

Les écoliers ont perdu 20 minutes de sommeil isomorpho/epictura

  • Publié 15.09.2017 à 13h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Verre de lait, conte pour enfants, une comptine… Tous les rituels sont bons pour favoriser le coucher de nos têtes blondes. Mais leurs nuits semblent de plus en plus difficiles. D’après un rapport commandé par le ministère de l’Education nationale, révélé par Le Parisien, le temps de sommeil des enfants se raccourcit.

En 15 ans, les bambins ont écourté de 20 minutes la durée de leurs nuits. C’est la conclusion de trois chercheurs missionnés par l’Education nationale. Leur objectif était de déterminer si les nouveaux rythmes scolaires avaient un impact sur le sommeil. Leur étude a porté sur plusieurs centaines d’écoliers âgés de 5 à 10 ans, révèle Le Parisien. Et tous les âges sont touchés par ce phénomène.

Plusieurs facteurs

Plusieurs explications peuvent être apportées à ce phénomène. A commencer par l’omniprésence des écrans de télévision, d’ordinateur ou de smartphone, jusque dans les chambres des enfants. Trois quarts d’entre eux ont au moins un écran personnel, d’après un sondage réalisé en 2016.

Et ces appareils ne sont pas sans risque pour les nuits de nos têtes blondes. En plus de les pousser à se coucher trop tard, la lumière bleue émise par les écrans retarde l’arrivée du sommeil. Quand celui-ci finit par arriver, il est aussi de moins bonne qualité, selon une étude américaine. Chez les adolescents, cette dette a un impact visible : la matière grise perd en volume, comme l’ont montré des travaux réalisés par l’Inserm.

Le rapport remis à l’Education nationale pointe d’autres coupables, et ce ne sont pas les rythmes scolaires. D’après le document consulté par Le Parisien, les parents ont tendance à faire adopter à leur progéniture leurs propres habitudes de vie… y compris se coucher tard. Si on y ajoute les week-ends, période de relâche par excellence, les éléments sont réunis pour décaler complètement l’enfant.

Des horaires fixes

Des conseils concrets existent pourtant pour accompagner les parents : la National Sleep Foundation (NSF) a, par exemple, publié un tableau du temps de sommeil selon l’âge. Les nouveaux-nés doivent dormir 14 à 17 heures par jour, tandis que les adolescents devraient roupiller 8 à 10 heures par jour. Des repères pratiques qui permettent d’organiser l’emploi du temps. Se coucher à heure fixe est d'ailleurs recommandé.

Une étude américaine a, quant à elle, suggéré de commencer les cours plus tard. Si dans notre pays les enfants peuvent commencer l’école à 8 h, les jeunes Américains sont déjà en cours de mathématiques ou d’histoire dès 7 h 30. Des horaires matinaux qui les privent de plusieurs heures de sommeil, pourtant nécessaires à leur bon fonctionnement. Davantage reposés, les enfants sont aussi en meilleure forme physique et mentale. Et donc plus performants.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité