Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

États-Unis : l’obésité marque le pas dans la plupart des États

La lutte contre l’obésité est une priorité nationale aux États-Unis. Et il semblerait que les premiers résultats se fassent sentir.

États-Unis : l’obésité marque le pas dans la plupart des États Marjan Lazarevski/Flickr

  • Publié 03.09.2017 à 13h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Après des décennies de records, l’épidémie d’obésité semble marquer le pas aux États-Unis. Entre 2015 et 2016, les taux d’obésité chez les adultes est resté stable dans 45 des 50 États, d’après un rapport du Trust for America’s health, une ONG spécialisée dans les questions de santé.

Le Colorado, le Minnesota, l’État de Washington et la Virginie Occidentale font encore partie des mauvais élèves. Ce sont les seuls pour lesquels les taux continuent de grimper. Ce dernier détient le record des États-Unis, avec plus d’un tiers (37,7 %) des adultes obèses. À l’inverse, bonne nouvelle du côté du Kansas, où l’obésité est en recul.

Premières baisses depuis 10 ans

La tendance est claire. En 2006, le taux d’obésité augmentait dans 31 États et en 2010, dans 16. Et ce n’est que depuis 2015 que des baisses, comme au Kansas sont observées. Cela faisait plus de 10 ans qu’aucune n’avait été enregistrée.

« Les taux d’obésité sont encore bien trop hauts, mais les progrès que nous avons observés ces dernières années sont encourageants, explique le Dr Richard Besser, président de la fondation Robert Wood Johnson, qui a mené l’étude avec le Trust for America’s health. Ces progrès pourraient être facilement anéantis si les pouvoirs publiques arrêtaient de faire de la santé des Américains une priorité ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Premiers retours sur investissement

Les actions menées pendant les huit années de présidence Obama, notamment engagées par la Première Dame, Michelle Obama, paient enfin. Parmi les stratégies qui semblent fonctionner, le rapport relève la promotion d’aliments plus sains, notamment dans les écoles, grâce à des programmes nutritionnels incluant fruits et légumes, et la vente directe des producteurs. L’industrie agroalimentaire est elle aussi incitée à vendre des produits plus faibles en calories, en sucre et en graisses.

L’urbanisme aurait également son rôle à jouer. En développant les espaces verts et les voies piétonnes, certaines villes parviennent à augmenter l’activité physique de leurs citadins. Les entreprises proposent aussi de plus en plus de programmes de bien-être physique, encourageant les actions pour la santé.

Un long chemin

« Il est clair que les progrès que nous avons réalisés dans la lutte contre l’obésité, est fragile, et que nous sommes à un point critique, où la poursuite et le renfort des actions efficaces engagées pourraient réellement infléchir les taux d’obésité , estime John Auerbach, directeur du Trust for America’s health. Nous sommes loin d’avoir gagné la guerre contre l’obésité, mais nous avons beaucoup de raisons d’être optimistes. »

Les États-Unis ont encore beaucoup de travail pour limiter cette épidémie qui mine la santé de ses citoyens. D’après le rapport, le Colorado est l’État comptant le moins d’obésité, avec 22,3 % d’adultes concernés. En comparaison, en France, 15,3 % des adultes sont obèses, d’après les chiffres de l’OCDE publiés plus tôt cette année.


Évolution du taux d'obésité aux USA par État entre 1990 et 2016

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité