Publicité

QUESTION D'ACTU

Cœur et cerveau

QI : conduire plus de 2 heures par jour réduirait l’intelligence

Les personnes qui conduisent plus de deux heures par jour montrent plus de signes précoces de déclin cognitif.

QI : conduire plus de 2 heures par jour réduirait l’intelligence Dumb & Dumber (New Line Cinema)

  • Publié 25.07.2017 à 11h52
  • |
  • |
  • |
  • |


La conduite est-elle aussi abrutissante que la télévision ? Passer plus de trois heures devant son écran serait néfaste pour le cerveau, et limiterait les capacités cognitives. Et bien il en serait de même pour la conduite, d’après les résultats d’une étude menée à l’université de Leicester (Royaume-Uni).

En analysant les modes de vie et le quotient intellectuel de plus de 500 000 Britanniques âgés de 37 à 73 ans, les chercheurs ont remarqué une baisse sensible des capacités cognitives chez les 93 000 participants à l’étude qui conduisaient plus de deux heures par jour.

Un déclin plus rapide

Au début de l’étude, qui a duré 5 ans, leurs aptitudes intellectuelles étaient déjà inférieures au reste de la population. Et cela ne va pas en s’arrangeant : le suivi a montré que leur déclin était également plus rapide.

« Cinq années suffisent à évaluer le déclin cognitif, car il est rapide chez les personnes d’âge moyen ou avancé, a expliqué dans les colonnes du Sunday Times Kishan Bakrania, épidémiologiste à l’université de Leicester. Il est associé à des facteurs comme le tabagisme, le régime alimentaire, et donc désormais au temps quotidien de conduite ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Temps de cerveau disponible

Des études avaient déjà montré que les heures prolongées de conduite avaient un impact néfaste au niveau cardiovasculaire, en raison de l’inactivité. Et visiblement, cette inactivité se retrouve aussi sur le plan intellectuel. « Ces résultats suggèrent des atteintes au cerveau, sans doute parce que l’esprit est moins sollicité pendant ces heures », poursuit M. Bakrania.

Du temps de cerveau disponible, en quelque sorte, comme devant la télévision. Et pas moyen de lire ou de s’évader dans ses pensées, sous peine de conséquences plus que pénibles pour le chauffeur, et pour le reste des automobilistes.

L’ordinateur à la rescousse

Il existe néanmoins un moyen de s’en sortir. Dans un premier temps, éviter de cumuler deux heures de conduite et trois heures de télévision en rentrant. Mais les résultats des chercheurs montrent aussi que la sédentarité liée aux écrans n’est pas nécessairement responsable de ces effets.

Ils ont en effet observé que l’utilisation d’un ordinateur pour travailler ou pour jouer améliorait la fonction cérébrale. « Les aptitudes cognitives sont stimulées chez les personnes qui utilisent leur ordinateur deux à trois heures par jour, ajoute Kishan Bakrania. Lorsqu’on regarde la TV, le cerveau est moins actif, mais l’utilisation d’un ordinateur est stimulante. »

La solution idéale ? Prendre les transports en commun : ils laissent le temps de lire ou de jouer, de faire des mots fléchés ou un sudoku. En plus, il faut souvent marcher, ce qui est bon pour la santé générale et cardiovasculaire. Sans oublier l’environnement… 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité