Publicité

QUESTION D'ACTU

Lutter contre la sédentarité

Passer 3 heures sur des écrans augmente le risque de diabète chez les enfants

Les enfants qui passent plus de 3 heures par jour devant une télé ou un ordinateur ont plus de risque de développer un diabète que ceux y passant moins d'une heure.

Passer 3 heures sur des écrans augmente le risque de diabète chez les enfants speedo101/ epictura

  • Publié 16.03.2017 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Les écrans favorisent le surpoids et le diabète chez nos chères petites têtes blondes. Dans Archives of Disease in Childhood, des chercheurs des universités de Londres et de Glasgow montrent que les enfants qui passent plus de 3 heures par jour devant la télévision et l’ordinateur ont un risque accru de développer un diabète de type 2.

Les scientifiques se sont appuyés sur le suivi de près de 4 500 enfants âgés de 9 à 10 ans scolarisés à Londres, Birmingham et Leicester. Ces jeunes participants ont été invités à réaliser plusieurs examens de santé afin d’évaluer leurs facteurs de risque cardiovasculaire tels que l’indice de masse corporelle (IMC), le taux de cholestérol et de triglycérides, ainsi que la glycémie à jeun et l’hypertension. Ils ont également dû rapporter quotidiennement le temps passé devant la télévision, la console de jeux et l’ordinateur.

Seulement 4 % des enfants n’avaient pas accès à des écrans dans la journée, tandis que près de 2 sur 5 consacraient une heure ou moins par jour à cette activité. Près d’un enfant sur trois a rapporté y passer entre 1 et 2 heures et à peine plus d’un sur 10 entre 2 et 3 heures. 1 sur 5 restait assis face à des écrans pendant plus de 3 heures par jour. Parmi ces derniers, les garçons étaient les plus nombreux. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Résistance à l'insuline

L’analyse des chercheurs révèle que plus les enfants passent du temps devant les écrans, plus leurs facteurs de risque de développer un diabète sont présents. De fait, les enfants passant plus de 3 heures devant un ordinateur ou une télé ont un IMC et une masse grasse plus importants que ceux y passant moins d’une heure par jour.

En outre, les garçons et filles adeptes des marathons télé présentent une glycémie à jeun plus élevée que les autres enfants, ce qui favorise le développement d’une résistance à l’insuline. Cela signifie que les cellules de ces enfants ne sont plus sensibles à l’insuline, l’hormone chargée de réguler le taux de sucre dans le sang. Ces enfants sont donc à risque de développer un diabète de type 2.

Pour les chercheurs, ces résultats mettent en lumière les conséquences néfastes des écrans sur les enfants. Toutefois, ils soulignent que ces résultats sont observationnels et ne sont pas définitifs. Reste que les mêmes conséquences ont été observées chez l’adulte. De nombreux travaux ont montré que la sédentarité liée au travail de bureau, ou tout simplement l’appétence pour les écrans, au détriment de l’activité physique, fait le lit de nombreuses maladies cardiaques. Aussi, les chercheurs recommandent-ils de réduire le temps passé devant les écrans pour réduire le risque de développer un diabète de type 2. Des conseils qui s’adressent aux enfants, mais aussi aux parents.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité