Publicité

QUESTION D'ACTU

Baisse de la testostérone

Grossesse : le paracétamol peut affecter la virilité de l’enfant

La prise de paracétamol pendant la grossesse pourrait inhiber le développement des comportements masculins, et réduire le désir sexuel.

Grossesse : le paracétamol peut affecter la virilité de l’enfant peshkova/epictura

  • Publié 27.06.2017 à 16h04
  • |
  • |
  • |
  • |


La liste des médicaments autorisés pendant la grossesse n’est pas longue. Le paracétamol en fait partie, mais de plus en plus d’effets indésirables y sont associés. Lorsqu’il est pris par la mère, il pourrait en particulier réduire la fertilité chez les filles, et la production de testostérone chez les garçons.

Une nouvelle étude rajoute une couche : des chercheurs de l’université de Copenhague (Danemark) ont montré sur un modèle animal que la prise de paracétamol pendant la grossesse pouvait induire une baisse des comportements sexuels des enfants mâles, une fois l’âge adulte atteint.

Moins de neurones sexuels 

Dans un article paru dans la revue Reproduction, ils expliquent que le médicament « inhibe les comportements sexuels adultes en perturbant la programmation neurocomportementale ». Ils ont notamment observé une baisse de moitié du nombre de neurones dans la zone du cerveau associée au développement des comportements sexuels.

Ce qui se traduit dans leurs attitudes. Les souris exposées in utero affichaient moins d’agressivité envers leurs congénères et marquaient peu leur territoire par l’urine. Pendant les phases de reproduction, elles effectuaient moins de pénétrations et éjaculaient peu, voire pas du tout. En résumé, en dehors de l’approche sexuelle des partenaires qui semblait normale, l’ensemble des comportements était perturbé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

La testostérone responsable

Raison invoquée par les chercheurs danois, la baisse de la production de testostérone. Déjà associée à des malformations testiculaires, elle serait aussi responsable de ces altérations du comportement.

« Nous avons montré que des taux réduits de testostérone nuisaient au bon développement des caractères sexuels masculins, explique David Møbjerg Kristensen, l’un des auteurs de l’étude. Ceci affecte aussi le comportement sexuel. Les souris exposées au paracétamol au stage fœtal étaient tout simplement incapables de copuler de la même manière que les animaux contrôle. La programmation masculine n’a pas été proprement établie pendant leur développement fœtal, avec des conséquences dans leur vie adulte. C’est très inquiétant. »

Suivre les recommandations 

Toujours chez la souris, il avait été précédemment prouvé que le médicament diminuait le nombre d’ovules disponibles à la naissance. Il accélèrerait ainsi la survenue de la stérilité.

Mais ces études ne remettent pas tout en cause. « Même si le paracétamol a des effets délétères, cela ne veut pas dire qu’il doit être systématiquement évité, même chez les femmes enceintes », rappellent les chercheurs, qui conseillent de continuer à suivre les recommandations officielles en la matière.

Ils alertent néanmoins sur le fait que le paracétamol reste un médicament, et qu’à ce titre, sa prise n’est pas sans conséquences. Même si les effets sont limités, il ne doit pas devenir un produit de consommation courante, surtout chez les femmes enceintes. Ce que nombre d’entre nous oublient parfois…

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité