Publicité

QUESTION D'ACTU

5 cas dans des lycées bretons

Méningite : nouvelle vague de vaccinations à Dinan

En Bretagne, la vaccination contre la méningite B se poursuit. Une injection de rappel a été organisée dans le cadre de la campagne visant Dinan et ses alentours.

Méningite : nouvelle vague de vaccinations à Dinan londondeposit/epictura

  • Publié 23.06.2017 à 11h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Le lycée La-fontaine-des-eaux de Dinan (Côtes-d’Armor) bat le rappel de ses étudiants. Avec difficulté. Une campagne de vaccination contre la méningite B est organisée au sein de l’établissement. Après une première série, en mai, la vague de rappel s’est tenue ces 22 et 23 juin. Mais fin d’année scolaire oblige, peu d’adolescents se sont présentés pour recevoir la seconde injection.

900 jeunes se sont inscrits pour cette deuxième série de vaccination contre la méningite B. C’est bien peu au regard des objectifs fixés par l’Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne. La population visée par la campagne atteint 6 000 adolescents vivant dans 47 communes entre Dinan et Broons.

Dans ces deux villes, plusieurs cas de méningite ont été récemment détectés chez des lycéens. Après enquête, l’ARS a conclu à la circulation de la bactérie à l’origine de la maladie. Et vivement recommandé que les jeunes s’en protègent par la vaccination.

Un ado sur deux protégé

Cette campagne n’a rien d’obligatoire, mais elle doit interrompre la propagation de la bactérie qui provoque la méningite B. Pour y parvenir, l’ARS veut faciliter l’accès au vaccin. Le temps de la campagne, celui-ci est délivré gratuitement aux personnes à risque. Elles pourront réaliser l’injection au lycée de Dinan ou auprès de leur médecin traitant ou d’un infirmier.

Malgré la faible participation, l’ARS Bretagne ne s’alarme pas. « Les élèves ne sont plus sur place, explique au Télégramme Pierre Guillaumot, directeur adjoint Veille et Sécurité Sanitaires. Ils iront certainement faire l’injection chez leur généraliste. » Au terme de l’été, l’ARS estime que 50 à 60 % de la population cible sera protégée. Pour l’heure, 3 500 adolescents ont reçu une première dose.


Pour rappel, 5 cas d’infection invasive à méningocoque au sein d’établissements scolaires de Dinan et de Broons, en l’espace de quelques mois, sont à l’origine de cette alerte. Le sous-type de bactérie prélevé chez tous les patients était similaire.

Un numéro vert a été mis en place afin d’informer les habitants de la région : 0 800 35 00 17. Une messagerie électronique est également mise en place : ars-bretagne-infomeningo@ars.sante.fr.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité