Publicité

QUESTION D'ACTU

A, B, O

#MissingType : enlever des lettres, donner son sang

En retirant les lettres A, B et O de leurs profils sur les réseaux sociaux, les internautes sont appelés à participer à la Journée mondiale des donneurs de sang...

#MissingType : enlever des lettres, donner son sang weerapat/epictura

  • Publié 07.06.2017 à 18h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Faites le deuil de votre Nutella, vos chocolats Ferrero et vos chaussures Bensimon. Pendant une semaine, vous ne verrez plus que Nutell, Ferrer et Ensimn ! Ces marques feront en effet « don » de leurs A, B et O à l’Etablissement Français du Sang (EFS). En amont de la Journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin, l’organisme relance sa campagne intitulée #MissingType.

Du 10 au 17 juin, une cinquantaine de marques va retirer les trois lettres correspondant aux quatre groupes sanguins de ses pages sur les réseaux sociaux. Les internautes risquent d’être déstabilisés. Mais pour la première fois, ils sont invités à participer.


22 pays participants

Une « Buzz box » est mise à disposition des volontaires sur le site de l’EFS. Elle détaille la marche à suivre pour participer à la campagne #MissingType. De la photo de profil à celle de couverture, en passant par le nom d’utilisateur, il est même possible de changer sa signature mail et remplacer les formules de politesse par un « A+ » ou autre lettre correspondant à son groupe sanguin.


Le choix de cette campagne n’est pas effectué au hasard. En intervenant sur les réseaux sociaux, l’Etablissement Français du Sang veut atteindre un public jeune. Et l’inciter à effectuer des dons dans la durée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

L’établissement français n’est pas isolé dans cette démarche. 22 pays, dont le Royaume-Uni qui a lancé le mouvement, participent à #MissingType. En complément de cette intervention virtuelle, l’EFS compte aussi multiplier les lieux de collecte. Plus de 300 seront ainsi ouverts en France.

4 % de donneurs réguliers

Chaque année, 1 million de malades sont soignés grâce aux dons de sang. En 2016, un peu plus d’1,5 million de Français ont participé à une collecte. Cela marque une amélioration par rapport à l’année précédente : 272 000 donneurs de plus ont été recrutés.

Mais cela reste insuffisant au vu de la demande. Car si 56 % des Français ont déjà donné leur sang, seuls 4 % l’ont fait dans l’année. Chaque jour, 10 000 dons sont nécessaires aux équipes médicales. Certains groupes sont particulièrement en demande : O-, O+, A- et B-.

 Source : Etablissement Français du Sang

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité