Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé Publique France

Vaccinations : insuffisantes pour la rougeole et la méningite

Les Français sont mal protégés contre la rougeole et la méningite C. Ces deux maladies circulent sur le territoire et menacent la santé des plus jeunes.

Vaccinations : insuffisantes pour la rougeole et la méningite CandyBoxImages/epictura

  • Publié 27.04.2017 à 15h53
  • |
  • |
  • |
  • |


La couverture vaccinale des Français laisse à désirer. Si le bilan est positif, Santé Publique France souligne les lacunes de la population dans certains domaines. La bactérie et le virus responsables de la rougeole et de la méningite circulent activement sur le territoire. Mais le taux de protection est insuffisant. Les plus fragiles ne sont donc pas prémunis contre ces infections.

Des maladies graves

79 % des jeunes Français sont protégés contre la rougeole. C’est largement insuffisant. Pour interrompre totalement les transmissions, il faudrait que 95 % de la population soit immunisée. Le spectre de l’épidémie plane pourtant sur l’Hexagone. Dans l’Est de la France, plusieurs foyers ont été déclarés depuis le début de l’année. Le nombre de malades est trois fois plus élevé qu’à l’ordinaire.

De 2008 à 2012, une flambée s’est attardée sur le territoire. Bilan : 24 000 cas et 10 décès. Le virus à l’origine de l’infection est particulièrement contagieux. Pour chaque porteur, la propagation peut s’étendre auprès de 15 à 20 personnes. Mais l’événement n’a visiblement pas servi de leçon.


Le bilan est encore plus sombre dans le cas de la méningite C. 71 % des jeunes enfants seulement sont vaccinés contre cette maladie bactérienne. Avec l’âge, le taux de protection recule. Les nourrissons ne sont donc pas protégés par leur entourage. Ce sont d’ailleurs les premières victimes de l’infection. Entre 2011 et 2016, 298 cas ont été rapportés chez les 1-24 ans. Dans 20 % des cas, la méningite laisse des séquelles à long terme.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des opinions favorables

Les pratiques ne sont pas bonnes. Ce n’est pas faute de craindre l’infection. L’immense majorité des Français s’accorde à reconnaître la gravité des maladies à protection vaccinale. Ils sont même 75 % à émettre un avis positif sur la vaccination, d’après les résultats du Baromètre Santé 2016. Dans ce domaine, la Guyane est sans doute la plus zélée. 87 % des habitants du département d’outre-mer y sont favorables. Dans la région Occitanie, elle ne recueille l’adhésion que de 70 % des gens.


Une note positive ressort toutefois de ce bilan. Malgré leurs doutes sur le vaccin contre l’hépatite B, de plus en plus de Français font en sorte de se protéger contre la maladie. La couverture vaccinale progresse donc. Elle atteint, en 2016, 88 %.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité