Publicité

QUESTION D'ACTU

Couverture vaccinale

Rougeole: trois fois plus de cas en France au 1er trimestre 2017

Les cas de rougeoles ont triplé pendant les trois premiers mois de l’année, selon Santé Publique France qui n’exclut pas une épidémie à venir.

Rougeole: trois fois plus de cas en France au 1er trimestre 2017 Kryzhov/epictura

  • Publié 17.04.2017 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La rougeole progresse en France, et cela alarme les agences sanitaires. Selon Santé Publique France, le premier trimestre 2017 a été marqué par une forte recrudescence de la maladie. L’agence n’écarte pas l’émergence d’une épidémie de grande ampleur sur le territoire, à la manière de celle que subit la Roumanie (près de 3500 cas dont 17 décès à ce jour) et plusieurs pays d’Europe.

Du 1er janvier au 31 mars 2017, 134 cas ont été déclarés en France, soit trois fois plus que le nombre de cas déclarés en 2016 sur la même période. Selon Santé Publique France, ces chiffres sont liés à un foyer épidémique en Lorraine (60 cas déclarés au moment de l’analyse).

10 décès

Deux cas d’encéphalite et 15 pneumopathies graves ont été recensés depuis le début de l’année. La circulation du virus reste active dans plusieurs départements.

Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2016, soit en 9 ans, plus de 24 000 cas de rougeole ont été déclarés en France (dont près de 15 000 cas pour la seule année 2011). Près de 1500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique (31 encéphalites, 1 myélite, 2 Guillain-Barré) et 10 sont décédés.

Le nombre de cas a fortement diminué en 2012, puis est resté stable en 2013 et 2014 avant de repartir à la hausse en 2015, à cause d’un important foyer épidémique en Alsace (230 cas). En 2016, 79 cas ont été déclarés, témoignant d’une circulation moindre du virus de la rougeole par rapport aux années antérieures.

Plus que jamais, pour éviter une résurgence de la maladie, il est impératif que le statut vaccinal de toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980 soit vérifié et mis à jour avec 2 doses de vaccin trivalent, insiste Santé Publique France.

90 % des enfants vaccinés

De fait, seule la vaccination peut prévenir cette pathologie virale. Or le vaccin recommandé dès un an, et chez les adultes nés après 1980, est insuffisamment administré en France. Selon les dernières estimations de l’Institut de veille sanitaire, près de 90 % des enfants nés en 2013 ont reçu la première dose du vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR), mais seulement 66 % ont reçu la seconde dose.

Chez les enfants en âge d’être scolarisés en grande section de maternelle, 8 sur 10 ont bénéficié d’un schéma vaccinal complet. Or, le vaccin est particulièrement important lorsque l’enfant est en collectivité car il peut contaminer des enfants trop jeunes pour être vaccinés (avant 1 an), plus fragiles face à la maladie. L’Assurance Maladie rembourse à 100 % les deux doses de vaccin jusqu’à 18 ans.

Considérée à tort comme maladie bénigne, la rougeole peut entraîner, en particulier chez les nourrissons et les adultes, de graves complications (pneumonies, encéphalites…). La rougeole se manifeste par une forte fièvre, précédant une éruption cutanée, et s’accompagne d’une rhinopharyngite ou d’une conjonctivite. Hautement contagieuse, la rougeole peut se transmettre avant l’apparition des boutons. Par la toux, des éternuements, des mains ou objets souillés par le virus. Un malade peut ainsi contaminer 15 à 20 personnes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité