Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne argentine

Cancer du sein : des tétons qui chantent pour déjouer la censure

Une association argentine a imaginé une vidéo montrant des seins entonnant une chanson pour contourner les règles de censures appliquées par les réseaux sociaux.

Cancer du sein : des tétons qui chantent pour déjouer la censure Capture d'écran vidéo Youtube

  • Publié 25.04.2017 à 13h32
  • |
  • |
  • |
  • |


« Couvrez ce sein que je ne saurai voir ». Cette réplique de Molière dans Le Tartuffe est devenu la politique des réseaux sociaux sur la nudité. Toute image où des tétons sont visibles sont censurées, « même lorsqu’il s’agit de sensibiliser au cancer du sein », s’insurge l’association argentine Movimiento ayudo cáncer de mama (Macma) estimant « qu’il est temps de parler plus fort que cette censure ».

Et cette association n’a pas froid aux yeux. Avec l’aide de l’agence de communication David, elle a imaginé une vidéo osée et burlesque montrant des seins dotées de bouche interprétant une chanson entêtante intitulée « Tout le monde aime les seins ». « Sauf le cancer, et c’est pour cela qu’il faut en prendre soin », ajoute l’association.

Dans cette vidéo, ce message est lancé par des femmes jeunes et des plus âgées pour rappeler que le cancer peut toucher notre sœur, notre mère ou notre grand-mère. Des femmes ayant subi l’ablation d’un sein ont aussi accepté de s’afficher seins nus. Sans oublier les hommes qui peuvent eux aussi développer un cancer du sein.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Les gestes d'autopalpation sur un homme

Outre la campagne de sensibilisation, l’association profite de cette vidéo pour critiquer les réseaux sociaux pudibonds, en soulignant au passage que la censure ne fera pas diminuer le nombre de femmes atteintes chaque année par un cancer du sein. En revanche, les dons peuvent faire avancer la recherche sur cette maladie affectant près de 2 millions de femmes dans le monde. Ainsi, un appel aux dons appelé lui aussi tout le monde aime les seins (en anglais « Every loves the boobs) a été lancée en parallèle.

L’organisation argentine n’en est pas à son coup d’essai. Pour détourner les politiques drastiques des réseaux sociaux, elle avait utilisé le torse d'un homme pour enseigner aux femmes les gestes d’autopalpation des seins permettant de déceler une anomalie, et peut-être un cancer.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité