Publicité

QUESTION D'ACTU

Coup de com’

Cigarettes : non, les ventes n’ont pas augmenté

Au premier trimestre 2017, les ventes de tabac ont globalement diminué, contrairement à la communication des industriels du secteur.

Cigarettes : non, les ventes n’ont pas augmenté fermate/epictura

  • Publié 13.04.2017 à 16h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce serait trop beau. Constater, après moins d’un an de mise en route, l’inefficacité du paquet neutre. Crier à l’augmentation des ventes de tabac, preuve que le conditionnement standardisé, ça ne marche pas. Ce matin, Logista France (groupe Imperial Tobacco), qui livre la quasi-totalité des buralistes français, s’est offert un joli coup de com’ dans la presse, en assenant des chiffres légèrement biaisés sur les ventes de tabac.

Au total, 10,82 milliards de cigarettes ont été livrées aux débits de tabac entre le 1er janvier et le 31 mars, contre 10,67 milliards à la même période en 2016, soit une hausse de 1,4 % en volume, peut-on lire. Pour le tabac à rouler, la hausse s’élèverait à 3,6 %. Et British American Tobacco (marque Lucky Strike et Dunhill) de conclure, cité par l’AFP : « À ce stade, il n'y a aucun indicateur qui montre l'effet du paquet neutre ».

Faux

Mais le pourcentage manque d’honnêteté. Car pour établir le calcul et le comparer aux autres années, il faut prendre en compte le nombre de jours de livraison. Logique : plus y a de jours livrés, plus la distribution est importante. Or, le premier trimestre 2017 a compté deux jours de livraison supplémentaires, par rapport à la même période en 2016. Résultat : le pourcentage est faux.

En fait, Logista a fourni les chiffres des livraisons de mars 2017, lesquels font état d’une baisse de 0,1 % pour les cigarettes et de 6,6 % pour le tabac à rouler. Fin février, le gouvernement a augmenté les taxes sur le tabac à rouler ; cette diminution significative des ventes pourrait en être le reflet.

En combinant les données de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), contenues dans le « tableau de bord tabac » des mois de janvier et de février 2017, à jours de livraison constants, on parvient ainsi à une toute autre donnée. Au premier trimestre 2017, les ventes de cigarettes n’ont pas augmenté, mais au contraire diminué de 1,7 % par rapport à la même période en 2016. Cela corrobore les dernières tendances observées par l’OFDT (-2,6 % en cumulés janvier-février 2017 par rapport à 2016).

Tabac à rouler

Idem pour le tabac à rouler. Selon Logista, le mois de mars a été marqué par une forte diminution des ventes (-6,6 %). A jours de livraison constants, entre le 1er janvier et le 31 mars 2017, on obtient au final une hausse de 0,4 % - et non pas, comme annoncé dans la presse, de 3,6 %. Cette légère hausse concorde là aussi avec les observations de l’OFDT (+4,5 % en cumulés janvier-février 2017 par rapport à 2016). Des chiffres également repris par Le Monde du Tabac, site Internet d’information sur le marché et les professionnels du tabac.


Le Monde du Tabac


Les ventes de tabac ont diminué

Au final, on obtient une baisse globale des ventes de tabac (cigarettes et tabac à rouler) de l’ordre 1,2 % - loin des données catastrophées fournies par l’industrie du tabac, ce dont on peut se réjouir.

Quant au paquet neutre, pointé du doigt pour son inefficacité présumée, il convient de le laisser là où il est : à ses débuts. Il ne semble pas plus responsable d’une baisse que d’une hausse des ventes, puisque là n’est pas son rôle à court-terme.

La mesure, destinée surtout aux jeunes, vise à éviter l’attractivité du tabac sur les non-fumeurs, à limiter l’entrée en consommation de ceux qui pourraient être séduits par le packaging. L’efficacité sur les représentations et les consommations ne pourra être évaluée qu’à moyen et long terme mais les données internationales (australiennes) sont rassurantes. Et ceux qui doutent de l’impact du marketing sur les comportements et les usages devraient se demander pourquoi les industriels investissent autant dans ce secteur...

Enfin, pour mieux comprendre comment se porte le tabagisme en France, un indicateur vaut le détour : celui des aides au sevrage. Bien sûr, ce n’est pas Logista qui s’épanchera sur la question – ce n’est pas son créneau. Les dernières données de l’OFDT indiquaient une forte hausse, ces derniers mois, possible conséquence du « Moi(s) Sans Tabac ». Le tableau de bord trimestriel de l’OFDT, seule base de données véritablement fiable, devrait être publié dans les prochains jours.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité