Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon une méta-étude

Crise cardiaque : le manque de sommeil augmente les risques

Souffrir d'insomnie augmente les risques d'avoir une crise cardiaque fatale, selon une étude chinoise.

Crise cardiaque : le manque de sommeil augmente les risques photographee.eu

  • Publié 01.04.2017 à 16h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus besoin de le démontrer : le sommeil est essentiel. Chez les enfants et les adolescents, il influence les résultats scolaires mais aussi le volume de la matière grise. Il permet aussi de restaurer notre système immunitaire et nos organes.

Les chercheurs de la China Medical University (Shenyang en Chine), ont passé en revue 15 études comprenant 160 867 participants afin d'examiner la connexion cette fois entre les symptômes de l'insomnie et les décès par maladie cardiaque.

Résultats, une association entre le manque de sommeil et le risque d'un événement cardiovasculaire mortel a bien été trouvée, selon leur article publié dans l’European Journal of Preventive Cardiology.
En l'occurrence, ils ont réussi à déterminer trois groupes aux difficultés spécifiques : les personnes qui ont du mal à s'endormir ont un risque 27 % plus élevé d'avoir un accident du cœur mortel que ceux qui s'endorment sans problème ; les personnes qui se réveillent facilement ont un risque 11 % plus élevé  ; enfin les personnes qui ne réussissent pas à se reposer durant leur sommeil ou se réveillent fatigués sont 18 % plus susceptibles de vivre un accident cardiaque que ceux qui dorment sur leur deux oreilles.

Les femmes plus sensibles ?

Dans ce dernier sous-groupe, les femmes rapportant ne pas se sentir reposées après leur nuit de sommeil auraient 11 % de risques de plus de vivre un accident cardiovasculaire que les hommes souffrant des mêmes problèmes. Les chercheurs mettent néanmoins en lumière que, au regard de nos connaissances scientifiques actuelles, « on ne peut absolument pas conclure que les insomnies sont plus dangereuses pour les femmes que pour les hommes. »


En revanche, bonne nouvelle pour les lève-tôt, l'étude n'a pas réussi à mettre en évidence d'association entre le fait de se lever aux aurores et une augmentation du risque d'événement cardiovasculaire. Le monde appartiendrait donc vraiment à ceux qui se lèvent tôt !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité