Publicité

QUESTION D'ACTU

Centres pour le contrôle et la prévention des maladies

Zika : la menace persiste aux Etats-Unis

Le virus Zika menace toujours les Etats-Unis. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies invitent les femmes à se montrer prudentes.

Zika : la menace persiste aux Etats-Unis PongMoji/epictura

  • Publié 02.01.2017 à 16h11
  • |
  • |
  • |
  • |


L’hiver s’est installé dans l’hémisphère nord, tout comme les épidémies qui l’accompagnent. Mais une autre ne doit pas être négligée : celle de Zika. Les Etats-Unis en ont pris conscience. Dans une interview bilan accordée au site spécialisé STAT, le directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des malades (CDC) appelle la population à la plus grande prudence.

13 Etats déconseillés

Au cœur des préoccupations, les femmes enceintes ou en âge de procréer. De fait, le phénomène est désormais avéré : le virus Zika favorise le développement de malformations fœtales, notamment de microcéphalies. Si les températures baissent, les efforts ne doivent pas se relâcher.

« Nous insistons sur le fait que cette situation constituera la nouvelle norme jusqu’à un vaccin contre Zika, martèle Tom Frieden. Si vous êtes enceinte, vous ne devriez pas vous rendre dans une zone où le virus Zika se propage. » 13 Etats d’Amérique latine sont visés par cette recommandation, dont Porto Rico qui est affilié aux Etats-Unis. Une mesure d’autant plus justifiée que la majorité des cas ne provoque pas de symptômes, et la grossesse n’est pas immédiatement repérée.

39 fœtus malformés

Au dernier bilan, 1 246 femmes enceintes ont été infectées par le virus Zika – plus de 2 000 en incluant les territoires américains. 39 fœtus ont développé des malformations. Les CDC veulent aller plus loin dans les mesures de protection : dans un bilan publié le 30 décembre, l’institution estime que la lutte contre les moustiques doit s’intensifier. Mais elle compte aussi responsabiliser la population. Le port du préservatif, l’abstinence et les mesures de protection individuelles doivent s’améliorer.

« Collectivement, ces stratégies cruciales peuvent réduire l’effet du virus sur les nourrissons, les familles et la communauté », estime l’agence sanitaire. A ce jour, près de 35 000 Américains ont été infectés par le virus. Il s’agit désormais de limiter les nouveaux cas et leurs complications. Car dans le sud des Etats-Unis aussi, les moustiques transmettent la maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité